banniere
 
 
CSE Central du 13 septembre 2021
Déclaration de la CGT titre
L’audiovisuel public va-t-il être privatisé ? C’est en tout cas la proposition populiste du RN pour soi-disant redonner du pouvoir d’achat aux Français. 11,50€ par mois, une belle imposture démagogique ! Ne nous y trompons pas, l’objectif est d’abord et avant tout d’ouvrir en grand la porte de l’obscurantisme en tournant le dos à la culture, au débat, à la connaissance et au pluralisme des idées, en livrant le temps de cerveau disponible ainsi libéré aux lobbys et autres grands magnas des médias, Bolloré en tête.

Cet effet d’annonce n’est qu’un nouvel épisode dans la surenchère du duel Macron-Le Pen. Rappelons-nous que le plan initial de Darmanin, alors ministre du budget en 2018, était une coupe de près d’un milliard d’euros sur l’audiovisuel public dont 800 pour FTV. Si au final l’addition a été ramenée pour France Télévisions à 400 millions d’euros d’économies sur la période 2019-2022, nous en voyons tous les jours les effets destructeurs sur les conditions de travail, sur l’activité, sur la qualité de nos émissions avec l’appauvrissement sans précédent du sens au travail pour les salariés.

Les bonnes paroles de la direction générale sur la bienveillance et la progressivité du retour au travail sur site ne correspondent pas aux consignes données sur le terrain. Alors que des ateliers de reprise se sont tenus au début de l’été avec le soutien des CSSCT et que les RP y ont participé afin de procéder à une évaluation du type d’accompagnement à la reprise du travail sur site, la direction n’en a rien fait.

A ce jour, beaucoup de directions locales souhaitent imposer un maximum de 1 jour de télétravail par semaine. L’accord Télétravail doit pourtant pouvoir s’appliquer pleinement, justement pour mettre en œuvre cette progressivité du retour sur site. A la direction d’améliorer l’attrait de nos locaux et les conditions de travail pour redonner aux salariés l’envie d’être là.

Quelle bienveillance également dans le dossier du jour sur le transfert autoritaire de salariés à FTV Studio ? La dimension stratégique du projet n’est pas démontrée dans ce jeu de vases communicants. Car le rôle de FTV Studio est avant tout de pouvoir produire des programmes de stock, documentaires, fictions, série, animation, la loi obligeant un diffuseur de passer par une filiale de production pour avoir accès aux fonds de soutien.

Pour le reste, tout est possible, il faut juste en avoir la volonté et les ETP. C’est évidemment là que le bât blesse avec les objectifs inatteignables de réduction d’ETP que la direction a vendu à l’État actionnaire. Mais France Télévisions n’a pas vocation à devenir un bureau d’étude qui sous-traite tous ses programmes, à sa filiale ou au privé, sauf à y perdre son âme.

Et après, à qui le tour ? On se rappelle que début 2019 la direction avait annoncé vouloir transférer la post-production du feuilleton Un si grand soleil à FTVS avant d’y renoncer. Qu’en sera-t-il demain ? Pourquoi, sur la base d’un argumentaire aussi fragile, ne pas filialiser à leur tour l’habillage, la fabrication, la paie voire même l’information… et priver ainsi les salariés concernés de leurs garanties conventionnelles ? L’enjeu n’est rien de moins que le statut social des salariés de FTV et l’épée de Damoclès du récent accord de branche sur la télédiffusion, dont la CGT n’est pas signataire, n’est pas pour nous rassurer.

La CGT comme l’ensemble des élu·e·s et syndicats du Siège, s’oppose donc à ce transfert, comme elle s’est opposée en 2017 au transfert illégal du service télématique, confirmé comme tel par la DIRECCTE malgré la procédure en appel. Cette contestation est unanimement partagée par les salariés directement concernés, victime d’une forme de maltraitance dont la direction semble ne pas mesurer la gravité.

La direction serait donc bien avisée de renoncer à son projet de transfert autoritaire, seule voie possible pour sortir d’un conflit social qui dure depuis maintenant 6 mois et dont les rebonds juridiques pourraient s’amplifier si la direction persistait dans ce mauvais choix.

Télécharger le communiqué
13 sept. 2021

titre
À lire également :
Image France 3 Tik Tok
Unité de Tournage avec Smartphone
La rentrée à France 3 Dijon est marquée, cette année encore, par son mode dégradé. Point de Covid cette fois mais une étonnante surprise attendait journalistes et techniciens.
Malgré des ateliers longs et chronophages, la direction a plutôt opté pour un projet résultant de deux individualités, balayant de ce fait toute la mascarade instaurée durant des semaines. Le 18h30 (case chère à Dijon), pour laquelle bon nombre de rédacteurs en chef, chefs de centre et directeurs régionaux se sont battus, sera donc remaniée. Fini le direct, exit les CCR et VPTL (dont la mutualisation et le départ furent âprement combattus) après de longues et mouvementées tractations avec l’ancienne direction.
Lire la suite 17 sept. 2021
Image transfert de salariés de FTV à FTVStudio
Face à l’intransigeance de la direction, la CGT va saisir le juge
Depuis le début de la procédure d’information-consultation sur le projet de transfert des émissions historiques de nos antennes, Télématin, Thalassa, Faut pas rêver, Des Racines et des Ailes, Des Chiffres et des Lettres et Passage des Arts, les salariés concernés et leurs élus s’opposent au projet de transfert autoritaire des contrats de travail des salariés concernés par application de l’article L 1224-1 du Code du travail.
En dépit des arguments exposés, des alertes répétées, des avis négatifs émis dans toutes les instances consultées, la direction des antennes-programmes persiste dans son projet, faisant preuve d’un aveuglement coupable qui contredit claire-ment ses déclarations sur le haut niveau de dialogue social de France Télévisions.
Lire la suite 16 sept. 2021
Image Manifestations contre le pass sanitaire
Chaque samedi, la peur rôde à France 3 Normandie CAEN
Insultes, menaces, intimidations, dégradations... C'est le lot hebdomadaire des salariés de l'antenne de Caen. Les opposants du pass sanitaire ont désormais pris l'habitude de manifester bruyamment devant les locaux de France 3 Normandie à Caen.
Après le 7 août, où l'équipe de reportage a été contrainte de quitter les lieux de la manifestation, après le 14 août, où les murs du bâtiment ont été tagués, une étape supplémentaire a été franchie samedi dernier avec une tentative d’intrusion.
Lire la suite 16 sept. 2021
Image Philippe Menut,
l’homme incroyable
Philippe a eu mille vies toutes plus extraordinaires les unes que les autres : ouvrier, coureur motocycliste, navigateur, OPS, journaliste pour le national sur les grands moments qui ont fait l’Histoire, journaliste en région sur les moments qui font la vie des gens, et documentariste, il aimait la nature et les gens.
Toute sa vie il a eu la conviction profonde qu’il fallait défendre les droits humains en général et ceux des salariés en particulier. Syndicaliste chevronné, délégué syndical, secrétaire de CE, il a fait transpirer nombre de directeurs à France Télévisions.
Lire la suite 15 sept. 2021
Image Préambule au CSE du Siège
Tintin chez les Soviets
En ouverture de ce CSE, la CGT vous propose de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur.
On y voit défiler beaucoup de choses, très belles, très motivantes, beaucoup de beaux principes que la CGT applaudit : diversité et égalité des chances, développement durable, raison d’être, télévision citoyenne, entreprise inclusive, charte éthique, charte des temps, bien-être au travail, etc.
La Présidente de France Télévisions ne cesse de prendre des engagements, de faire des déclarations, d’afficher ses belles intentions, mais derrière de décor de village Potemkine, digne de « Tintin au pays des Soviets », qu’en est-il de la réalité ?
Lire la suite 15 sept. 2021
Image Déclaration au CSE extraordinaire du réseau France 3
«Dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l’on veut»
Ce vieil adage que nous répétaient nos grand-mères quand nous étions petits devrait résonner particulièrement aux oreilles de la direction de France Télévisions, et notamment celle de la Fabrique.
En effet, dans notre société il existe des codes, des normes, des lois et un Code du Travail, auxquels les employeurs ne devraient pas se soustraire pour la protection de leurs salariés.
Lire la suite 14 sept. 2021
Image La CGT vous informe
Courrier du collectif de salarié·es de Thalassa à la présidence de FTV
« Vous nous avez annoncé le 16 mars dernier par visio-conférence votre décision de nous transférer vers la société filiale France Télévisions Studio.
Vous le savez, cette décision nous a d’abord toutes et tous choqué.e.s par sa forme soudaine d’injonction non discutable, mais aussi par votre volonté d’utiliser pour la mettre en œuvre l'article L 1224-1 du code de travail qui nous impose de changer d’employeur et de renoncer à l’accord collectif de 2013 dont l’objectif écrit est pourtant de fédérer l’ensemble des personnels de France Télévisions...
Lire la suite 13 sept. 2021
Image CSE Central du 13 septembre 2021
Déclaration de la CGT
L’audiovisuel public va-t-il être privatisé ? C’est en tout cas la proposition populiste du RN pour redonner soi-disant du pouvoir d’achat aux Français. 11,50€ par mois, le bonheur !
Mais ne nous y trompons pas, l’objectif est d’abord et avant tout d’ouvrir en grand la porte de l’obscurantisme en tournant le dos à la culture, au débat, à la connaissance et au pluralisme des idées, en livrant le temps de cerveau disponible ainsi libéré aux lobbys et autres grands magnas des médias, Bolloré en tête.
Lire la suite 13 sept. 2021
Image CSE du réseau France 3 du 31 août
La profession de foi du nouveau patron du Réseau
C’est à un discours de politique générale que s’est livré le nouveau directeur du réseau France 3, Philippe Martinetti. Celui qui préside désormais le CSE a assuré les élus de son « engagement », en précisant qu’il « ferait tout » pour que le dialogue social soit « sincère, fort, constructif, apaisé et sans faux semblants ». Autant dire que ce serait à des années-lumière de ce que les élus ont connu depuis le début de ce mandat…
Ce dialogue, il le souhaite à tous les niveaux et propose même « d’inventer d’autres espaces où l’on peut dialoguer sans barrières », sans en dire plus à ce stade.
Lire la suite 8 sept. 2021
Image CGT Provence Alpes
La galère du stationnement s’amplifie
Certains n’ont pas d’autre choix que de venir en voiture pour travailler :
« … je confirme mon exaspération à chercher une place de stationnement… »
« … venir travailler à France 3 devient une source de fatigue et de stress insupportables… je ne vois pas comment je ne vais pas y laisser la santé…»
« … j’ai vécu un enfer ! Je suis arrivé chez moi à 2h45 épuisé, usé, consterné… »
« … passons sur le temps de sommeil perdu… »
« … j’en suis venu à poser des congés… mais là 2 mois sans parking… j’ai pas le crédit nécessaire… »
Lire la suite 8 sept. 2021
Image Disparition de Jean-Paul Belmondo
Salut camarade !
Le décès de Jean-Paul Belmondo a suscité à juste titre une grande émotion dans le pays. Que n’a-t-on pas déjà dit sur l’acteur ou sur l’homme ?
Il se trouve qu’à la CGT nous n’avons pas beaucoup entendu dans les médias en général, et à France Télévisions en particulier, que Jean-Paul Belmondo a été un camarade de lutte engagé. Cela gênerait-il les institutions en place ?
Lire la suite 8 sept. 2021
Image Le 5 octobre, mobilisé·es
pour nos salaires, nos emplois et nos conditions de travail et d’études !
Les organisations syndicales CGT-FO–FSU–Solidaires–FIDL–MNL–UNEF–UNL réunies le 30 août appellent à la mobilisation de l’ensemble des travailleur·ses du secteur privé et public, et la jeunesse, le mardi 5 octobre 2021.
Elles rappellent qu’elles ont mis en garde le gouvernement, au début de l’été, face à ses projets de régression sociale. Elles ont, à cette occasion, formulé des solutions économiques et sociales pour sortir de la crise sanitaire.
Elles s’opposent à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salarié·es et des jeunes. L’élargissement et l’accélération indispensables de la vaccination demandent de renforcer l’accès à la santé, les moyens de l’hôpital public et de la médecine du travail. Cela nécessite de convaincre et de rassurer, et non de sanctionner les salarié·es.
Lire la suite 7 sept. 2021
suite

Communiqués

Confédération CGT

 

image conf

 

image1 conf

 

image1 conf

 

image3 conf

 

image4 conf

 

image5 conf

 

image6 conf

 

image7 conf

 

image6 conf

 

image7 conf

Lettres CGT

Accords, statuts

Contacts

Bulletin d'adhésion