CSE Central du 13 septembre 2021 - Déclaration de la CGT

trait gris titre

L’audiovisuel public va-t-il être privatisé ? C’est en tout cas la proposition populiste du RN pour soi-disant redonner du pouvoir d’achat aux Français. 11,50€ par mois, une belle imposture démagogique ! Ne nous y trompons pas, l’objectif est d’abord et avant tout d’ouvrir en grand la porte de l’obscurantisme en tournant le dos à la culture, au débat, à la connaissance et au pluralisme des idées, en livrant le temps de cerveau disponible ainsi libéré aux lobbys et autres grands magnas des médias, Bolloré en tête.


Cet effet d’annonce n’est qu’un nouvel épisode dans la surenchère du duel Macron-Le Pen. Rappelons-nous que le plan initial de Darmanin, alors ministre du budget en 2018, était une coupe de près d’un milliard d’euros sur l’audiovisuel public dont 800 pour FTV. Si au final l’addition a été ramenée pour France Télévisions à 400 millions d’euros d’économies sur la période 2019-2022, nous en voyons tous les jours les effets destructeurs sur les conditions de travail, sur l’activité, sur la qualité de nos émissions avec l’appauvrissement sans précédent du sens au travail pour les salariés.

Les bonnes paroles de la direction générale sur la bienveillance et la progressivité du retour au travail sur site ne correspondent pas aux consignes données sur le terrain. Alors que des ateliers de reprise se sont tenus au début de l’été avec le soutien des CSSCT et que les RP y ont participé afin de procéder à une évaluation du type d’accompagnement à la reprise du travail sur site, la direction n’en a rien fait.

A ce jour, beaucoup de directions locales souhaitent imposer un maximum de 1 jour de télétravail par semaine. L’accord Télétravail doit pourtant pouvoir s’appliquer pleinement, justement pour mettre en œuvre cette progressivité du retour sur site. A la direction d’améliorer l’attrait de nos locaux et les conditions de travail pour redonner aux salariés l’envie d’être là.

Quelle bienveillance également dans le dossier du jour sur le transfert autoritaire de salariés à FTV Studio ? La dimension stratégique du projet n’est pas démontrée dans ce jeu de vases communicants. Car le rôle de FTV Studio est avant tout de pouvoir produire des programmes de stock, documentaires, fictions, série, animation, la loi obligeant un diffuseur de passer par une filiale de production pour avoir accès aux fonds de soutien.

Pour le reste, tout est possible, il faut juste en avoir la volonté et les ETP. C’est évidemment là que le bât blesse avec les objectifs inatteignables de réduction d’ETP que la direction a vendu à l’État actionnaire. Mais France Télévisions n’a pas vocation à devenir un bureau d’étude qui sous-traite tous ses programmes, à sa filiale ou au privé, sauf à y perdre son âme.

Et après, à qui le tour ? On se rappelle que début 2019 la direction avait annoncé vouloir transférer la post-production du feuilleton Un si grand soleil à FTVS avant d’y renoncer. Qu’en sera-t-il demain ? Pourquoi, sur la base d’un argumentaire aussi fragile, ne pas filialiser à leur tour l’habillage, la fabrication, la paie voire même l’information… et priver ainsi les salariés concernés de leurs garanties conventionnelles ? L’enjeu n’est rien de moins que le statut social des salariés de FTV et l’épée de Damoclès du récent accord de branche sur la télédiffusion, dont la CGT n’est pas signataire, n’est pas pour nous rassurer.

La CGT comme l’ensemble des élu·e·s et syndicats du Siège, s’oppose donc à ce transfert, comme elle s’est opposée en 2017 au transfert illégal du service télématique, confirmé comme tel par la DIRECCTE malgré la procédure en appel. Cette contestation est unanimement partagée par les salariés directement concernés, victime d’une forme de maltraitance dont la direction semble ne pas mesurer la gravité.

La direction serait donc bien avisée de renoncer à son projet de transfert autoritaire, seule voie possible pour sortir d’un conflit social qui dure depuis maintenant 6 mois et dont les rebonds juridiques pourraient s’amplifier si la direction persistait dans ce mauvais choix.

pdf  13 septembre 2021

Confédération CGT

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

confédération

 

 

imgconf09

À lire également

    Image
    AVENIR DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC - La redevance est supprimée mais rien n’est réglé...
    Après l’Assemblée Nationale, le Sénat s’est attelé début août au dossier de la suppression de la redevance avec un financement sur une fraction de la TVA et a fait voter un amendement au texte initial de la loi. Pour deux ans seulement car à partir de 2025 une règle européenne interdit d’affecter un...

    Lire la suite...

    09-Aug.-2022

    Image
    Exigeons du Sénat de garantir l’avenir de l’audiovisuel public !
    L’Assemblée nationale, dans une majorité de droite et d’extrême droite, a voté en première lecture le texte de la Loi dite « pouvoir d’achat » et le Projet de Loi de Finances Rectificative (PLFR2). Le premier texte contient un amoindrissement des périodes de recherche de l’archéologie préventive sur...

    Lire la suite...

    25-Jul.-2022

    Image
    Tribune de l’intersyndicale de l’audiovisuel public et des organisations professionnelles du cinéma et de l’audiovisuel.
    L'AUDIOVISUEL PUBLIC MÉRITE UN DÉBAT SÉRIEUX ! Nos organisations regroupent des salarié·es travaillant directement ou indirectement pour les entreprises de l'audiovisuel public, des autrices et auteurs, des entreprises de création, de production et de diffusion d'œuvres cinématographiques et...

    Lire la suite...

    22-Jul.-2022

    Image
    Salaires 2022. L’État continue sa maltraitance !
    Les négociations salariales, NAO 2022, viennent de s’achever sur un constat de profond désaccord. Alors que l’inflation flirte avec les 6 %,la DRH de France Télévisions répond : « Le budget de France télévisions n’est pas indexé sur l’inflation ».  Les négociateurs syndicaux s’en sont rendus...

    Lire la suite...

    15-Jul.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE central des 5 et 6 juillet 2022
    En liminaire de cette réunion, les élus ont fait une déclaration intersyndicale. Situation générale Le spectre de la fin de la redevance En ouverture du CSE central, et en réponse à la déclaration des élus, Delphine Ernotte est revenue sur les derniers mois écoulés et sur les perspectives pour...

    Lire la suite...

    13-Jul.-2022

    Image
    Compte-rendu du CSE de Mayotte la 1ère du 30 juin 2022
    L’actualité de la station 1/ Indemnité de repas en zone de résidence Une prise en charge de la Restauration des collaborateurs est possible sous conditions. Elle est de 15 euros par jour. Pour en bénéficier il y a des conditions à réunir : Le lieu de restauration collective doit être fermé...

    Lire la suite...

    11-Jul.-2022

    Image
    Lettre au Président de la République
    Monsieur le Président de la République, Le 28 juin dernier, tous les syndicats de l’audiovisuel public ont appelé les salarié·es à cesser le travail. Une manifestation a été organisée devant l’Assemblée nationale pour protester contre votre projet de supprimer la contribution à l’audiovisuel public...

    Lire la suite...

    11-Jul.-2022

    Image
    19/20 et 12/13 exécutés en 5 slides
    Les élus du CSE Central ont été pris par surprise ; au détour d’un PowerPoint sur la régionalisation, Delphine Ernotte annonce la fin des deux éditions nationales de France 3 : le 12/13 et le 19/20. Pris en traître ! Alors que la direction de l’info avait annoncé la refonte des éditions, avec des...

    Lire la suite...

    06-Jul.-2022

    Image
    CSE Central des 5 et 6 juillet 2022 - Déclaration de l’intersyndicale
    Mardi 28 juin, les salariés de l’audiovisuel public étaient en grève. Ils étaient nombreux à répondre présent à l’appel des organisations syndicales : à Saint Pierre et Miquelon et à Nouméa, à Antibes, Lille, Strasbourg, Brest ou en Corse, à France info, dans les services du siège, partout, les...

    Lire la suite...

    05-Jul.-2022

    Image
    Conférence de presse. Sauvons l’audiovisuel public !
    L’intersyndicale de l’audiovisuel public et des organisations d’auteurs, du cinéma et de l’audiovisuel invitent à une conférence de presse : Lundi 4 juillet 2022 À 12H Devant LE SIÈGE DE FRANCE TÉLÉVISIONS- 7 esplanade Henri de France Paris 15 - Malgré la très forte mobilisation des salarié·es de toutes...

    Lire la suite...

    01-Jul.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts