FTV "en plan social depuis près de 10 ans"

...c'est la patronne qui le dit


Quand est-ce qu’on arrête les dégâts ?
trait gris titre

 d.ernotteC’est ainsi que la présidente de FTV s’est adressée aux députés membres de la commission des Affaires culturelles, ajoutant que FTV « en plan social depuis près de dix ans », a diminué son personnel de « 15 % en net ». 1 500 salariés de moins qu’en 2012, a-t-elle ajouté, « à périmètre constant ».

Derrière ce satisfecit du « périmètre constant » se cache une dégradation sans précédent des conditions de travail des salariés et une externalisation de nos activités. Cette « productivité sans précédent » a été acquise au prix d’une explosion des situations de souffrance au travail, comme en témoignent les multiples alertes et situations de risque grave lancées dans l’entreprise. Dernière en date, l’alerte pour danger grave et imminent, suite au projet de transfert autoritaire à une filiale de la production interne d’un certain nombre d’émissions. Cela plonge les salariés concernés (et menacés d’un transfert automatique) dans une grande inquiétude sur leur avenir et dans une souffrance avérée.

Cette manipulation, qui n’est que l’aboutissement de l’essorage financier et humain méthodique de FTV n’a pour autre objectif que de gonfler les bilans d’une filiale commerciale gérée comme dans le privé, tout en affichant une baisse substantielle des effectifs de la société mère FTV, pour plaire à la tutelle. Ce stratagème grossier traduit un mépris affligeant à l’encontre de toutes celles et ceux qui ont fait l’histoire de la TV publique (et le succès d’émissions comme Thalassa, Télématin, etc.).

Dans un tel contexte comment ose-t-on encore parler de qualité de vie au travail à France Télévisions ? L’accord QVT, vanté par la Présidente de FTV lors de son audition devant le CSA en juillet 2020 est tombé le 1er octobre, faute de renégociation et de portage politique au plus haut niveau de l’entreprise.

Malheureusement, ce ne sont pas les perspectives du budget 2022 qui rassureront qui que ce soit, quand on sait que l’État n’a pas l’intention de compenser financièrement le maintien de France 4 et que par ailleurs les ressources doivent continuer à baisser.

Comment des projets majeurs comme la transformation de l’entreprise, régionalisation de France 3, numérique, renouvellement de la fiction, pourront-t-il être financés dans ce contexte ?

Les salariés vont-ils devoir encore en supporter les effets pathogènes, alors que dans le même temps la modération salariale leur fait perdre du pouvoir d’achat chaque année depuis 2015 ?

La conflictualité ne cesse de monter dans l’entreprise, que ce soit dans la fabrication ou les rédactions, en région, au Siège ou en Outre-mer. Avec partout le même constat : les réductions de postes empêchent les salariés de mener à bien leurs missions de service public. Qu’attend-on pour inverser la tendance ?

 Paris, le 8 octobre 2021

Confédération CGT

confédération

 


confédération

 


confédération

 


confédération

 


confédération

 


confédération

 


confédération

 


confédération

 


imgconf09

À lire également

    Image
    Entrave à Vendargues !
    Les salariés de France Télévisions de Vendargues sont solidaires de leurs collègues pour la défense de l’audiovisuel Public, Libre et Indépendant... mais ils n'ont pas pu l’exprimer par l'action de grève ce mardi 28 Juin ! En effet, la majorité d’entre eux a découvert vendredi dernier sa...

    Lire la suite...

    01-Jul.-2022

    Image
    Financement de l’audiovisuel public. Le combat continue
    L’ensemble de la profession s’est mobilisée le 28 juin 2022 pour répondre à la déclaration de guerre d’Emmanuel Macron à l’audiovisuel public. La grève a été massivement suivie sur les antennes de FTV, Radio France et France Média Monde et à l’INA, la manifestation devant l’Assemblée Nationale à Paris...

    Lire la suite...

    30-Jun.-2022

    Image
    Tous dans la rue le 28 juin pour sauver l’audiovisuel public !
     Dans le lot d’incertitudes lié au chaos des législatives apparaît la question de la redevance. Souvenons-nous. Lors de sa déclaration de candidature le 7 mars à Poissy, Emmanuel Macron annonçait la suppression de la redevance comme mesure phare pour préserver le pouvoir d’achat des Français. Avant cette...

    Lire la suite...

    23-Jun.-2022

    Image
    DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À L’AUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),
    LA DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À LAUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),CEST DÉFENDRE LINDÉPENDANCE DU SERVICE PUBLIC AUDIOVISUEL ET SON RÔLE MAJEUR POURLA CULTURE ET LINFORMATION. LES SYNDICATSCGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC ETCFTCAPPELLENT AU RASSEMBLEMENT MARDI28 JUIN...

    Lire la suite...

    22-Jun.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 15 et 16 juin 2022
    Le CSE en bref La santé en ordre de marcheLes élus ont désigné les 7 membres de la CSSCT, la commission santé du CSE qui se réunira le 22 juin. Les RP enfin au complet Les élus ont désigné le siège manquant de titulaire à France 3 Bourgogne, ainsi que l’ensemble des suppléants. Ils ont désigné deux...

    Lire la suite...

    21-Jun.-2022

    Image
    Suppression de la redevance audiovisuelle - Non au passage en force
    Le 22 juin prochain, Emmanuel Macron lancera son CNR (Conseil National de la Refondation), référence plus que douteuse au Conseil National de la Résistance et son programme des Jours heureux… que les néo-libéraux de la macronie s’emploient à démolir avec méthode. Ce CNR à la sauce Macron est censé réunir...

    Lire la suite...

    16-Jun.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 15 juin 2022
    L’audiovisuel public, punching ball permanent Ça n’a pas tardé ! En annonçant la suppression de la redevance, Macron a ouvert la boite de pandore, libérant soudain la parole décomplexée des faux amis du service public. On a ainsi pu lire le fruit des cogitations des sénateurs – LR – qui prônent...

    Lire la suite...

    15-Jun.-2022

    Image
    PREAVIS de GREVE du 28 JUIN 2022 - Les Syndicats demandent à être reçus par la Ministre de la Culture
    Comme nous pouvions nous y attendre, la négociation du préavis de grève avec la direction de France Télévisions n’a rien produit de concret.C’est dans ce contexte que la synthèse du rapport du Sénat est sortie en urgence le 8 juin (le rapport final n’est pas encore diffusé). Les Sénateurs n’ont même...

    Lire la suite...

    10-Jun.-2022

    Image
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public Nous, citoyens de ce pays, accusons Emmanuel Macron de tentative de destruction de notre bien commun, le service public de  l’audiovisuel. L’audiovisuel public, ce sont 6 chaînes de télévision, 6 chaines de radio, 24 antennes régionales de France 3, 44...

    Lire la suite...

    09-Jun.-2022

    Image
    Audiovisuel public : défendons notre bien commun - Déclaration de la CGT au CSE central du 8 juin
    En s’attaquant à l’audiovisuel public par le biais de la suppression de la redevance, le Président de la République a réussi à fédérer les organisations syndicales du secteur, vent debout contre cette décision démagogique, mettant hypocritement en avant le pouvoir d’achat. La colère monte chez les...

    Lire la suite...

    08-Jun.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts