Compte rendu du CSE extraordinaire du 6 janvier 2022

trait gris titre

Situation sanitaire tendue

Un nouveau secrétaire pour le CSE Siège

Après le départ en retraite de Marc Chauvelot, qui assurait les fonctions de secrétaire du CSE depuis novembre 2018, une élection a eu lieu le jeudi 6 janvier 2022, pour pourvoir à son remplacement.

Claude Gueneau, également de la CGT, a été élu nouveau secrétaire du CSE. Il s’agit d’assurer la continuité du fonctionnement de l’instance, en l’attente des prochaines élections, qui devraient avoir lieu vers le mois de mars (la date n’est pas encore connue)

La composition du bureau reste inchangée. Le CSE assure l’organisation des ASC, les activités sociales et culturelles (billetterie spectacles et cinéma, séjours vacances et weekends, arbre de Noël, activités sportives, etc.), ainsi que la gestion du restaurant d’entreprise.

Au prochain CSE des 19 et 20 janvier, il a été proposé de renouveler la composition de commission santé, sécurité et conditions de travail (CSST) afin de tenir compte des départs. Compte tenu de la crise sanitaire et de l’augmentation des risques psychosociaux, il est apparu indispensable aux élus de relancer l’activité de cette commission.

Point d’information sur la situation sanitaire

Suite à l’aggravation de la crise sanitaire et à la multiplication des cas covid à France Télévisions, le CSE a demandé un point d’information sur la situation dans les différentes directions du siège. Les salariés, eux-mêmes, ont constaté, dans leur entourage de travail immédiat, qu’un certain nombre de leurs collègues étaient atteints par le virus ou cas contacts, d’où un sentiment d’insécurité. Alors que l’on avait atteint le point zéro covid à la rentrée de septembre, FTV n’a pas échappé à la vague omicron.

Murielle Sobry, la directrice de la sureté et de la sécurité le confirme : la situation sanitaire n’a jamais été aussi tendue ! 121 malades pour l’ensemble de France Télévisions (presque comme au début de l’épidémie, en 2020, avec un pic de 140 cas). Pour les services centraux parisiens, on dénombre 51 cas, dont 23 à l’info, 24 aux antennes et 4 dans les autres services (44 en région et 26 dans les Outre-mer).

Pour lutter contre les contaminations sur les lieux de travail, elle rappelle, avec les médecins du travail, que le port strict et correct du masque est la meilleure protection. Elle déplore un certain relâchement : « Il faut éviter de prendre un café ou ses repas à plusieurs, en enlevant le masque ou de l’enlever pour prendre la parole en conférence ».

Masque chirurgical vs FFP2

Alors que plusieurs élus ont demandé la généralisation du masque FFP2, la direction répond que le masque chirurgical, comme les masques en tissus de catégorie 1 (ceux distribués au personnel) sont suffisants et fiables, même en régie, dans les salles de montage ou en reportage

Les FFP2 sont réservés à certains tournages particuliers : dans les hôpitaux, les Ehpad … Ils le sont également dans toutes les situations où un interlocuteur ne pourrait pas porter de masque (ex : les maquilleuses ou les techniciens qui posent des micros sur les invités).

Les stocks sont suffisants : 240 000 masques chirurgicaux, 300 000 masques FFP2 et 10 000 autotests. Ces autotests seront mis à disposition, par les hôtesses du hall, à raison d’une boîte de 5 autotests par mois et par salarié. Ils seront disponibles dès la semaine prochaine. Ils pourront être réalisés soit chez soi, soit dans des espaces dédiés au siège : au local vestiaire dans le hall ou au local de protection individuelle au niveau 1 (près du bureau des badges).

Pour le docteur Chastang, le cabinet médical est bien doté en vaccin Pfizer et Moderna. 1700 injections ont été réalisées à ce jour. Elle rappelle l’importance du port du masque : « On est protégé à 100% lorsque 2 personnes en face à face le portent. Est considéré comme cas contact, une personne non masquée qui s’est trouvée en face d’une personne positive ».

Les élus ne semblent pas très convaincus sur ce point. Ils estiment qu’un certain nombre de situations potentiellement à risque ne sont pas suffisamment prises en compte, en particulier quand des salariés travaillent à proximité : montage dans un véhicule, régies, plateaux.

De même à France Info, sur l’atrium, le coin canapé où les interviews sont réalisées sans masque. Sur les plateaux des JT, présentateurs, invités ou chroniqueurs ne portent pas de masque alors qu’il n’y a pas de plexis pour les séparer (comme pour le 28’ d’Arte).

Questionnement aussi sur la qualité de l’air

Pas de capteurs de CO2, ni de purificateurs d’air, dans les espaces confinés, comme les open-spaces, les régies et plateaux, ou dans les salles de mixage sans fenêtre, et sans possibilité de ventiler. Pour le mixage, le directeur de la DRM préconise de mixer avec le masque.

A nouveau, les open-spaces ont été sur la sellette. Les élus ont demandé, en urgence, une meilleure utilisation des espaces disponibles, afin d’éloigner le plus possible les salariés les uns des autres, dans les services où le taux de présence est élevé.

Télétravail

La règle est de 4 jours de télétravail et un 5ème jour en présentiel, afin de maintenir le contact entre le collectif de travail. Cette règle, conforme aux instructions gouvernementales, peut être aménagée, (en accord avec son chef de service), pour tenir compte des situations particulières, en accord avec son chef de service. Il s’agit de « trouver un équilibre entre les souhaits du salarié et la continuité du travail ». Le télétravail dans ces conditions exceptionnelles, déroge aux règles, il n’est pas nécessaire de le déclarer pendant cette période sur monKiosque. Ces dispositions sont valables, au moins, jusqu’au 31 janvier.

Le CSE c’est aussi fait l’écho d’une demande des journalistes, pour qu’on cesse de leur opposer un refus lorsqu’ils souhaitent télétravailler. Ceci est tout à fait possible dans les phases de préparation des reportages. Pareil pour les deskeurs de France Info, qui pourraient, dans certains cas travailler de chez eux.

Taxi et parking

Pour réduire les risques de contamination dans les transports en commun, lorsqu’ils sont bondés, il a été demandé à la direction de faciliter l’accès au parking pour ceux qui le souhaitent, ainsi que la possibilité de prendre des taxis.

Manque de bras

La multiplication des arrêts maladie pour cause de covid pourrait mettre en difficulté l’activité, notamment la production des JT et des programmes. Pour faire face à une situation de plus en plus tendue, il sera fait appel à des renforts, intermittents ou CDD. Chose plus difficile, dans certaines unités, comme le PC info, pour trouver des remplaçants rapidement opérationnels.

Pour la diffusion des JT, le maintien de la situation actuelle semble difficilement tenable. On vient d’apprendre que le plateau D et la régie 4 vont fermer. Toutes les éditions JT France 2, France 3 et Ile de France, se feront sur le plateau C et la régie 2, à partir du 16 janvier.

Enfants malades

En cas de classe fermée ou d’enfant malade, les parents utiliseront d’abord les jours « enfants malades » puis pour moitié des congés ou RTT et l’autre moitié en absence rémunérée.

Renforcement de la communication

Face à la dégradation de la situation sanitaire, la direction s’est engagée à communiquer plus souvent pour informer les salariés sur les nouvelles mesures ainsi que sur les conduites à tenir. « Le bulletin masqué », fera régulièrement le point sur les chiffres de contamination dans l’entreprise.

 

 pdf  Paris, le 7 janvier 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts