CSE central extraordinaire du 3 février 2022

trait gris titre

csecRestitution de l'expertise pour risque grave TEPI 

Les élus regrettent l’absence de représentants de france.tv studio également concernée par l’expertise menée. Ils ne comprennent pas cette absence alors même que la direction dit vouloir associer les salariés de france.tv studio et de france.tv SA et parlent d’entreprise commune.

Contexte

Cette expertise pour danger grave et imminent (DGI) a été réalisée suite à une tentative de suicide d’une salariée concernée par le projet de transfert d’émissions à FTV Studio, ainsi qu’aux fortes inquiétudes et au stress très violent des autres salariés.

L’expertise demandée par le CSE central (et le CSE siège) a été réalisée par le cabinet indépendant Secafi. Elle a fait l’objet d’un CSEC extraordinaire de restitution.

Le triple objectif de l’expertise

triangle  Évaluer les risques et les troubles psycho-sociaux considérés par les élus comme réels et sérieux, la médecine du travail ayant elle-même fait de nombreuses alertes ;
triangle  Comprendre le geste désespéré d’une salariée de Télématin et rechercher si celui-ci avait un lien avec ses conditions de travail ;
triangle  Faire des préconisations pour préserver la santé des salariés et prévenir ce genre de situations à l’avenir.

En ce qui concerne l’état général des salariés, le rapport met en avant la violence du procédé qui consiste à transférer des salariés d’une entreprise à une autre, sans qu’à aucun moment, il ne leur soit demandé leur avis et alors même que ce transfert a des conséquences non négligeables sur leur protection sociale et leurs garanties d’emploi, et ceci dans un contexte sanitaire lourd, avec en particulier des confinements et du travail à domicile contraint.

Le rapport d’expertise pointe également 4 années d’accumulations d’événements très impactants pour les salariés de Télématin (audit, intégrations longues et difficiles, changement de producteurs, délégation de la production à FTV Studio, nouveaux process, concurrence accrue, nouvelle version de l’émission…).

Le rapport confirme la réalité remontée par la médecine du travail faisant état d’un grand nombre de salariés sous médicaments, et d’une proportion anormalement élevée de salariés pleurant lors des entretiens.

Les mots « trahison, brutalité déshumanisation, dénigrement, isolement, mise en concurrence, épuisement et simple exécutant » donnent une idée précise de l’intensité du ressenti des salariés qui se sont exprimés (plus de la moitié des effectifs).

En cause, une problématique managériale...

Le rapport fait état d’un déficit d’accompagnement du management, qui préoccupé par le respect des objectifs, s’est retrouvé démuni face aux difficultés rencontrées. Des managers eux-mêmes en injonction paradoxale.

Ce constat pointe une absence de méthodologie d’accompagnement de la conduite de changement, une entrée en fonction des managers sans formation préalable au management et notamment au management de publics fragilisés.

Il relève l’absence de clarté de la ligne managériale, car si les référents de terrain sont bien les managers de FTV Studio, la RH elle, est FTV SA et la communication entre les 2 entités ne va pas de soi.

Autre questionnement, au sein de FTV Studio, qui décide ? La productrice ? Le rédacteur en chef ? La directrice de production ? Tout cela reste flou pour les salariés concernés.

... et une absence de prise en compte des alertes

Les premiers à avoir fait remonter les difficultés ont été les salariés eux-mêmes, mais la communication entre FTVS et FTV SA était telle, qu’ils n’ont pas été entendus. Des éléments très concrets comme les arrêts maladie, les RDV à la médecine du travail, les demandes de mobilité interne sont eux aussi passés sous les radars.

Les instances (RP, CSE, CSEC) ont alerté la RH et la Direction. La médecine du travail est également intervenue. Mais ces signaux forts n’ont pas été pris en compte.

Un lien établi entre la tentative de suicide et les conditions de travail

Le rapport d’expertise est explicite et démontre le lien entre la dégradation des conditions de travail de la salariée et son passage à l’acte.

Les signaux d’alerte étaient pourtant connus de sa hiérarchie : surcharge de travail, situation durable de non-reconnaissance des compétences et du statut, dénonciation de l’arrangement sur le paiement des heures supplémentaires, refus de récupération des dimanches travaillés et incertitude sur les congés.

Des préconisations pour l’avenir

Les élus ont voté à l’unanimité une trombone paragr grisdélibération demandant un plan d’action concernant l’organisation du travail, les pratiques managériales, les alertes, la prévention, la gestion de projet et la conduite du changement. Il incombe désormais à la direction de présenter et mettre en œuvre un plan d’actions apte à corriger ses erreurs de gestion, réparer le collectif et offrir de meilleures perspectives d’avenir à l’ensemble des salariés de l’entreprise, car les manquements managériaux et RH relèvent d’une véritable culture d’entreprise qu’il faut changer si l’on veut arrêter de compter les victimes.

Une restitution du rapport d’expertise sera bientôt faite aux salariés concernés en présence du cabinet Secafi.

Élu·es CGT : Malika AIT-OUAKLI, Rabéa CHAKIR-TREBOSC, Guilhem FRAISSINET, Chantal FREMY, Claude GUENEAU, Halda HALIDI, Michela LAW, Pierre MOUCHEL, Johny PAYET, Thierry PUJO, Didier RICOU.
Représentant syndical CGT : William MAUNIER
Direction : Delphine ERNOTTE, Laurence MAYERFELD, Alexandre KARA, Laure HAGUENAUER, Frédéric DESCRIMES-FAVRAUD, Elisabeth FERRAZ, Bénédicte MASSIET.

 pdf Paris, le 9 février 2022

À lire également

    Image
    Elle était belle, drôle, rock. Elle était classe. Et forte
    Elle a lutté contre l’horrible maladie avec les mêmes doutes et la même détermination qu’elle mettait dans le combat syndical. Et ce même humour, permanent, qui mettait les choses à distance. Fabienne Labigne s’en est allée, après deux ans et demi d’une lutte contre un ennemi trop cruel.  Scripte à...

    Lire la suite...

    21-Dec.-2022

    Image
    Siège - Record de froid à Paris la semaine dernière
      La plus basse température enregistrée depuis le début du XXIème siècle… Un moment jugé opportun par la direction de FTV…  pour couper les chauffages radiants extérieurs destinés aux vigiles surveillant les entrées. Motif : ce type de chauffage n’est plus autorisé. Si on peut le comprendre pour les...

    Lire la suite...

    20-Dec.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 7 et 8 décembre 2022
      La méthode coué du patron C’est le dernier CSE de l’année. En réponse aux déclarations liminaires des organisations syndicales (voir ici celle de la CGT) le président du CSE, Philippe Martinetti énumère ce qu’il qualifie de « réussites collectives » en 2022 : autonomie de programmation de...

    Lire la suite...

    18-Dec.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central des 13, 14 et 15 décembre 2022
    Le COM 2020-2022 s’achève mais l’asphyxie de FTV continue. Pour la 5ème année consécutive – et après plus de 10 ans de plan social, pour reprendre les mots de la Présidente – nous devrons faire des économies sur la grille, dégrader les conditions de travail des salariés, supprimer des postes et...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Régie automatisée : Une expérimentation sous surveillance
    La CGT a signé l’accord de mise en œuvre de l’expérimentation concernant l'exploitation de l’outil Overdrive sur le site de qualification de Strasbourg (SQS). La direction de FTV porte au plus haut niveau depuis 2018, un projet de transformation et d’industrialisation des régies du réseau régional de...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 5 et 6 décembre 2022
    Au programme du CSE du mois de décembre : Modalités de transfert ou de détachement à FTVS : le jeu du poker menteur ! Expertise en vue pour le service des éclairagistes du plateau du Siège  Sherlock, la phase construction/paramétrage est en cours de finalisation. Dakar, le rallye de la honte ! Plan de...

    Lire la suite...

    12-Dec.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 7 décembre 2022
    En cette fin d’année, à l’heure des incontournables rétros, arrêtons-nous deux minutes pour regarder en arrière. La question qui est souvent revenue en 2022, c’est : où en sommes-nous du projet régional ? Il faut avouer qu’au milieu des coups de freins et revirements, il est difficile de garder...

    Lire la suite...

    07-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Déclaration liminaire au CSE du 5 décembre
    L'improvisation permanente Petit exercice d’imagination. On va essayer de se mettre à la place de la direction. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Nous savons tous que Bercy réclame à France Télévisions moins d'ETP. Au sein de la direction, on s’interroge… Moins d’ETP, alors comment faire ?...

    Lire la suite...

    05-Dec.-2022

    Image
    LA FABRIQUE LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 5 DÉCEMBRE EST LEVÉ
      La CGT avait déposé́ un préavis de grève le 21 novembre 2022, appelant les salariés de la Fabrique à cesser le travail à partir du 5 décembre 2022 pour une durée indéterminée. Après une séance de négociation et plusieurs jours d‘échanges sur le contenu du préavis, la CGT a décidé de signer ce...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 23 et 24 novembre 2022
    Au programme du CSE du mois de novembre : La production interne à l’honneur avec le Téléthon ! Transfert ou détachement des salariés des émissions relevant des programmes, beaucoup de non-dits ! Fin de partie programmée pour le Franay La baisse de l’emploi permanent se poursuit Egalité...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts