Siège • Le CSE au service de l’intérêt général

trait gris titre

Déclaration au CSE du Siège du 15 février 2022. 

C’est un CSE très spécial, aujourd’hui, le dernier CSE de cette mandature commencée le 6 novembre 2018. C’est aussi le dernier CSE, pour un certain nombre d’entre nous.

Du 10 au 16 mars 2022 aura lieu le 1er tour, pour élire une nouvelle équipe qui va gérer le futur CSE pour 3 ans. Faisons tout pour que la participation à ces élections soit la plus élevée possible, ce qui sera un signe de l’intérêt que portent salariées aux instances collectives.

Tous ne le savent pas… c’est quoi le CSE, le Comité Social et Économique ? C’était plus simple avant les lois Macron, quand on parlait de Comité d’Entreprise. Si on dit « CE », c’est plus clair pour tout le monde.

Au siège, pour les salariés et leurs familles, le CE c’est les colonies de vacances du CI ORTF, des voyages, les séjours adultes et famille à la mer, au ski, à la campagne, le tout à des tarifs beaucoup plus abordables, grâce aux subventions du CSE.

Le CSE ou CE, c’est la billetterie pour le cinéma, le théâtre, l’opéra, les musées, pour faciliter l’accès à la culture, c’est des activités sportives, des chèques vacances. C’est les bons rentrée scolaire, les chèques Cadhoc offerts en fin d’année, en plus de l’arbre de Noël…On ne peut pas être exhaustif, mais pour donner une idée, c’est un budget de 10 millions d’euros, géré par vos élus, des syndicalistes, avec au rez- de-chaussée, près de la cantine, une équipe de salariés, d’une quinzaine de personnes, à votre service, pour vous faire bénéficier de toute l’offre du CSE. Le CSE gère aussi la cantine, le restaurant interentreprises.

Les deux dernières années ont été perturbées par la crise sanitaire, le confinement, le télétravail, qui ne nous ont pas permis de réaliser tout ce qu’on aurait voulu, sur le plan des loisirs, de la culture, des vacances… C’est un peu frustrant, mais nous avons préservé l’essentiel. La fin de la pandémie, tant espérée, va permettre aux prochains élus, de relancer les projets.

Le CSE, ce n’est pas que ça. C’est aussi un lieu de résistance où les syndicalistes élus par les salariés, se sont efforcés de déconstruire les projets de la direction, lorsqu’ils étaient jugés néfastes pour les salariés, pour leurs conditions de travail, l’emploi et contraires à la notion de service public qui nous est cher.

Nous avons essuyé des échecs : la mort de Soir 3, le 25 aout 2019, plus d’un million de téléspectateurs perdus et que le 23 heures de France Info n’a jamais réussi à capter. La liquidation de la rédaction nationale de France 3, avec un 19/20 aux ambitions rabotées.

Nous n’avons pas pu empêcher la couverture du Rallye Dakar en Arabie Saoudite, ni les dérives éditoriales du 20 heures, plus disert sur le tourisme paradisiaque à Zanzibar, ou les safaris au Rwanda, que sur le rapport Duclert et les responsabilités de la France dans le génocide. C’est un exemple.

Mais, nous marquons des points, la résistance des élus n’est pas vaine. Le CSE a mis en échec le projet de transfert des émissions de programmes avec ses 80 salariés à la filiale France TV studio. Sur les projets comme l’éclairage des studios ou la réorganisation du CDE, nous mettons le doigt sur l’incohérence et l’amateurisme de certaines réformes. Sur les risques psychosociaux et les dérives d’un management pathogène, nous avons déclenché une expertise qui a reconnu des faits de harcèlement moral. Nous venons de lancer une enquête sur les conditions de travail et les abus du forfait-jour. Tout au long de la crise sanitaire, les élus ont veillé à la mise en place des dispositifs de protection, et relayé la parole des salariés, isolés, en télétravail.

Dans ces actions, Marc Chauvelot, qui a été le secrétaire du CSE jusqu’en décembre, a montré sa capacité à décortiquer les projets de la direction et joué un rôle central, de rassembleur. Au-delà de leur appartenance syndicale, les élus se sont retrouvés, la plupart du temps, pour défendre les mêmes positions, dans l’intérêt des salariés. C’est un acquis pour l’avenir, même si, dans le cadre des élections professionnelles de mars, chaque syndicat fera entendre sa différence.

C’est là l’autre enjeu de ces élections, la représentativité syndicale. En fonction de son poids électoral, un syndicat ou un groupe de syndicats peut négocier et signer des accords… ou ne pas signer : accord sur les salaires, sur de nouveaux métiers, sur les conditions de travail, l’emploi. Cela permet aussi aux syndicats d’obtenir des élus et des délégués en contact avec leurs collectifs de travail, pour porter leurs revendications, pour défendre les salariés lorsqu’ils sont convoqués ou lorsqu’ils n’arrivent pas à se faire entendre de leurs chefs.

A nouveau, il faut une participation forte des salariés dans ces élections, dès le 1er tour, du 10 au 16 mars 2022 et un vote massif pour les candidats CGT.
La CGT s’inscrit dans la défense d’un service public de qualité, mis à mal par les coupes budgétaires successives, dont celles de la présidence Macron.

Les menaces de privatisation proférées par plusieurs candidats ne sont pas à prendre à la légère. Avec une CGT confortée par le soutien des salariés, à travers leur vote, nous nous donnerons plus de chances de mettre en échec tous ces projets antidémocratiques, qui n'ont qu'un but : liquider les acquis du service public, pour le livrer aux milliardaires, à la tête de la quasi-totalité de la presse et des médias.

 pdf Paris, le 15 février 2022

À lire également

    Image
    Elle était belle, drôle, rock. Elle était classe. Et forte
    Elle a lutté contre l’horrible maladie avec les mêmes doutes et la même détermination qu’elle mettait dans le combat syndical. Et ce même humour, permanent, qui mettait les choses à distance. Fabienne Labigne s’en est allée, après deux ans et demi d’une lutte contre un ennemi trop cruel.  Scripte à...

    Lire la suite...

    21-Dec.-2022

    Image
    Siège - Record de froid à Paris la semaine dernière
      La plus basse température enregistrée depuis le début du XXIème siècle… Un moment jugé opportun par la direction de FTV…  pour couper les chauffages radiants extérieurs destinés aux vigiles surveillant les entrées. Motif : ce type de chauffage n’est plus autorisé. Si on peut le comprendre pour les...

    Lire la suite...

    20-Dec.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 7 et 8 décembre 2022
      La méthode coué du patron C’est le dernier CSE de l’année. En réponse aux déclarations liminaires des organisations syndicales (voir ici celle de la CGT) le président du CSE, Philippe Martinetti énumère ce qu’il qualifie de « réussites collectives » en 2022 : autonomie de programmation de...

    Lire la suite...

    18-Dec.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central des 13, 14 et 15 décembre 2022
    Le COM 2020-2022 s’achève mais l’asphyxie de FTV continue. Pour la 5ème année consécutive – et après plus de 10 ans de plan social, pour reprendre les mots de la Présidente – nous devrons faire des économies sur la grille, dégrader les conditions de travail des salariés, supprimer des postes et...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Régie automatisée : Une expérimentation sous surveillance
    La CGT a signé l’accord de mise en œuvre de l’expérimentation concernant l'exploitation de l’outil Overdrive sur le site de qualification de Strasbourg (SQS). La direction de FTV porte au plus haut niveau depuis 2018, un projet de transformation et d’industrialisation des régies du réseau régional de...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 5 et 6 décembre 2022
    Au programme du CSE du mois de décembre : Modalités de transfert ou de détachement à FTVS : le jeu du poker menteur ! Expertise en vue pour le service des éclairagistes du plateau du Siège  Sherlock, la phase construction/paramétrage est en cours de finalisation. Dakar, le rallye de la honte ! Plan de...

    Lire la suite...

    12-Dec.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 7 décembre 2022
    En cette fin d’année, à l’heure des incontournables rétros, arrêtons-nous deux minutes pour regarder en arrière. La question qui est souvent revenue en 2022, c’est : où en sommes-nous du projet régional ? Il faut avouer qu’au milieu des coups de freins et revirements, il est difficile de garder...

    Lire la suite...

    07-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Déclaration liminaire au CSE du 5 décembre
    L'improvisation permanente Petit exercice d’imagination. On va essayer de se mettre à la place de la direction. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Nous savons tous que Bercy réclame à France Télévisions moins d'ETP. Au sein de la direction, on s’interroge… Moins d’ETP, alors comment faire ?...

    Lire la suite...

    05-Dec.-2022

    Image
    LA FABRIQUE LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 5 DÉCEMBRE EST LEVÉ
      La CGT avait déposé́ un préavis de grève le 21 novembre 2022, appelant les salariés de la Fabrique à cesser le travail à partir du 5 décembre 2022 pour une durée indéterminée. Après une séance de négociation et plusieurs jours d‘échanges sur le contenu du préavis, la CGT a décidé de signer ce...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 23 et 24 novembre 2022
    Au programme du CSE du mois de novembre : La production interne à l’honneur avec le Téléthon ! Transfert ou détachement des salariés des émissions relevant des programmes, beaucoup de non-dits ! Fin de partie programmée pour le Franay La baisse de l’emploi permanent se poursuit Egalité...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts