Siège • Le CSE au service de l’intérêt général

trait gris titre

Déclaration au CSE du Siège du 15 février 2022. 

C’est un CSE très spécial, aujourd’hui, le dernier CSE de cette mandature commencée le 6 novembre 2018. C’est aussi le dernier CSE, pour un certain nombre d’entre nous.

Du 10 au 16 mars 2022 aura lieu le 1er tour, pour élire une nouvelle équipe qui va gérer le futur CSE pour 3 ans. Faisons tout pour que la participation à ces élections soit la plus élevée possible, ce qui sera un signe de l’intérêt que portent salariées aux instances collectives.

Tous ne le savent pas… c’est quoi le CSE, le Comité Social et Économique ? C’était plus simple avant les lois Macron, quand on parlait de Comité d’Entreprise. Si on dit « CE », c’est plus clair pour tout le monde.

Au siège, pour les salariés et leurs familles, le CE c’est les colonies de vacances du CI ORTF, des voyages, les séjours adultes et famille à la mer, au ski, à la campagne, le tout à des tarifs beaucoup plus abordables, grâce aux subventions du CSE.

Le CSE ou CE, c’est la billetterie pour le cinéma, le théâtre, l’opéra, les musées, pour faciliter l’accès à la culture, c’est des activités sportives, des chèques vacances. C’est les bons rentrée scolaire, les chèques Cadhoc offerts en fin d’année, en plus de l’arbre de Noël…On ne peut pas être exhaustif, mais pour donner une idée, c’est un budget de 10 millions d’euros, géré par vos élus, des syndicalistes, avec au rez- de-chaussée, près de la cantine, une équipe de salariés, d’une quinzaine de personnes, à votre service, pour vous faire bénéficier de toute l’offre du CSE. Le CSE gère aussi la cantine, le restaurant interentreprises.

Les deux dernières années ont été perturbées par la crise sanitaire, le confinement, le télétravail, qui ne nous ont pas permis de réaliser tout ce qu’on aurait voulu, sur le plan des loisirs, de la culture, des vacances… C’est un peu frustrant, mais nous avons préservé l’essentiel. La fin de la pandémie, tant espérée, va permettre aux prochains élus, de relancer les projets.

Le CSE, ce n’est pas que ça. C’est aussi un lieu de résistance où les syndicalistes élus par les salariés, se sont efforcés de déconstruire les projets de la direction, lorsqu’ils étaient jugés néfastes pour les salariés, pour leurs conditions de travail, l’emploi et contraires à la notion de service public qui nous est cher.

Nous avons essuyé des échecs : la mort de Soir 3, le 25 aout 2019, plus d’un million de téléspectateurs perdus et que le 23 heures de France Info n’a jamais réussi à capter. La liquidation de la rédaction nationale de France 3, avec un 19/20 aux ambitions rabotées.

Nous n’avons pas pu empêcher la couverture du Rallye Dakar en Arabie Saoudite, ni les dérives éditoriales du 20 heures, plus disert sur le tourisme paradisiaque à Zanzibar, ou les safaris au Rwanda, que sur le rapport Duclert et les responsabilités de la France dans le génocide. C’est un exemple.

Mais, nous marquons des points, la résistance des élus n’est pas vaine. Le CSE a mis en échec le projet de transfert des émissions de programmes avec ses 80 salariés à la filiale France TV studio. Sur les projets comme l’éclairage des studios ou la réorganisation du CDE, nous mettons le doigt sur l’incohérence et l’amateurisme de certaines réformes. Sur les risques psychosociaux et les dérives d’un management pathogène, nous avons déclenché une expertise qui a reconnu des faits de harcèlement moral. Nous venons de lancer une enquête sur les conditions de travail et les abus du forfait-jour. Tout au long de la crise sanitaire, les élus ont veillé à la mise en place des dispositifs de protection, et relayé la parole des salariés, isolés, en télétravail.

Dans ces actions, Marc Chauvelot, qui a été le secrétaire du CSE jusqu’en décembre, a montré sa capacité à décortiquer les projets de la direction et joué un rôle central, de rassembleur. Au-delà de leur appartenance syndicale, les élus se sont retrouvés, la plupart du temps, pour défendre les mêmes positions, dans l’intérêt des salariés. C’est un acquis pour l’avenir, même si, dans le cadre des élections professionnelles de mars, chaque syndicat fera entendre sa différence.

C’est là l’autre enjeu de ces élections, la représentativité syndicale. En fonction de son poids électoral, un syndicat ou un groupe de syndicats peut négocier et signer des accords… ou ne pas signer : accord sur les salaires, sur de nouveaux métiers, sur les conditions de travail, l’emploi. Cela permet aussi aux syndicats d’obtenir des élus et des délégués en contact avec leurs collectifs de travail, pour porter leurs revendications, pour défendre les salariés lorsqu’ils sont convoqués ou lorsqu’ils n’arrivent pas à se faire entendre de leurs chefs.

A nouveau, il faut une participation forte des salariés dans ces élections, dès le 1er tour, du 10 au 16 mars 2022 et un vote massif pour les candidats CGT.
La CGT s’inscrit dans la défense d’un service public de qualité, mis à mal par les coupes budgétaires successives, dont celles de la présidence Macron.

Les menaces de privatisation proférées par plusieurs candidats ne sont pas à prendre à la légère. Avec une CGT confortée par le soutien des salariés, à travers leur vote, nous nous donnerons plus de chances de mettre en échec tous ces projets antidémocratiques, qui n'ont qu'un but : liquider les acquis du service public, pour le livrer aux milliardaires, à la tête de la quasi-totalité de la presse et des médias.

 pdf Paris, le 15 février 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts