PRESERVER VOTRE SANTE,
UN ENJEU MAJEUR POUR LA CGT

 

A la veille des élections professionnelles, trois ans après les Ordonnances Macron qui ont considérablement chamboulé les instances représentatives du personnel, l’heure est au bilan afin de mieux cibler les principaux combats à mener en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail.

DES ÉCONOMIES AUX CONSÉQUENCES DRAMATIQUES

Dans un contexte économique de plus en plus étriqué pour les services publics, où l’argent nourrit les dividendes au détriment des investissements, où la valeur « finance » supplante de loin la valeur « humaine », la suppression des CHSCT était une manière pour le gouvernement de casser le thermomètre pour ne pas voir la fièvre qui à coup sûr allait monter. Avec un budget drastiquement amputé par l’Etat, France Télévisions est loin d’avoir été épargnée.  
 
  Baisse constante des effectifs, perte de sens au travail, transformation des métiers à marche forcée, numérisation en mode dégradé, réorganisations permanentes, renforcement de la centralisation, contrôle croissant de l’activité... non seulement la direction n’a pas su protéger ses salariés, y compris ses cadres, mais elle a accéléré la dégradation des conditions de travail par sa déconnexion du terrain et son manque d’empathie.
 
Résultat : une explosion des risques psychosociaux qui s’est traduite par de nombreux burn-out et dépressions réactionnelles, des salariés en perte de sens, en qualité empêchée, en manque de reconnaissance, et de plus en plus stressés par une charge mentale trop importante. On a même pu déplorer plusieurs tentatives de suicide.  

LE COMBAT DE LA CGT

  Précurseur en matière de lutte contre le mal-être au travail, la CGT anime les CSSCT du Siège, du Réseau et du CSE Central depuis 3 ans. Face à l’inertie de directions impuissantes à endiguer cette montée des risques psychosociaux, la CGT a été à l’initiative de la plupart des alertes pour Risque Grave, - 12 rien que dans le réseau régional - contraignant ainsi la direction à se plier à des diagnostics approfondis et des plans d’actions.
 
Puis, face à la pandémie apportant son lot de risques professionnels sans précédent, les élus de la CGT ont été particulièrement actifs pour réclamer des mesures de protection dès le début de la crise : port du masque chirurgical au sein de l’entreprise, distribution de masques FFP2 pour les plus exposés, utilisation systématique de perches pour les interviews, absences autorisées payées pour les parents de personnes vulnérables, multiplication du nombre d’instances du personnel, RTT non décomptées pour les personnels mis en disponibilité, retrait d’un gel hydro-alcoolique inefficace, plexiglas sur les bureaux, jauge allégée pour prévenir le stress de salariés seuls sur 2 postes, etc.  
 
  Tous ces dispositifs aujourd’hui évidents, ont été réclamés par la CGT à une période où la direction était suspendue aux annonces du gouvernement, sans prendre les initiatives nécessaires le plus rapidement possible.
 
En matière de santé, la CGT a été la principale force de proposition pour élaborer une véritable politique de prévention, quasi-absente des projets de l’entreprise. Mais force est de constater que malgré les mises en garde et les réclamations des élus CGT, la direction attend le plus souvent que le risque soit devenu un danger voire une atteinte à la santé individuelle ou collective avant d’agir. Une forme de déni que nous ne cessons de combattre.  

IL FAUT CHANGER DE BRAQUET

  Après avoir joué la carte du dialogue pour améliorer les compétences de la direction en matière de santé, de sécurité et de conditions de travail, la CGT a décidé pour le prochain mandat de changer de braquet.
 
Plus question de laisser perdurer des situations de souffrances au travail, de laisser sans effet les plans d’actions destinés à réduire les troubles d’un collectif, de laisser dévoyer le Code du travail et nos accords d’entreprise, de nous laisser leurrer par des dispositifs biaisés pour laisser condamner sans preuves des salariés gênants ou en épargner des cadres pourtant coupables.  
 
  Si certains dirigeants manifestent une sincère volonté d’améliorer la situation, la présidence doit désormais réaffirmer et faire appliquer les principes incontournables pour le respect des salariés et leur savoir faire.
 
A défaut la CGT qui compte parmi ses élus plusieurs experts en matière de santé, saura déployer les armes juridiques nécessaires pour forcer la direction à prévenir les risques, protéger les salariés et réparer les dégâts qu’elle a causés ces dernières années.  
 
  Nous n’aurons de cesse de lui rappeler que la Loi impose aux employeurs une obligation de résultat sur la santé de leurs personnels, que la Loi stipule que c’est au travail de s’adapter à l’Homme et non à l’Homme de s’adapter au travail. La direction ne doit plus feindre de l’ignorer !
 

À l’aube de ce nouveau mandat, les élus de la CGT s’engagent à lutter afin que le travail redevienne valorisant et sécurisant pour tous, afin que notre entreprise de service public soit à nouveau un lieu d’épanouissement pour chacun.

 

iphone elections

 

 pdf Paris, le 28 février 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts