Macron annonce la suppression de la redevance
Qu’a fait l’audiovisuel public pour mériter ça ?

trait gris titre

avp-redevance.png

A peine entré en campagne, le Président-candidat Macron ne trouve pas plus urgent que d’annoncer la suppression de la redevance.

Avant cette annonce de Macron, Pécresse, Le Pen et Zemmour avait déjà annoncé leur intention de supprimer la redevance, et de privatiser en partie ou totalement l’audiovisuel public, dans une course à l’échalote mortifère.

Ainsi, par une formule lapidaire, sans aucun égard pour les salariés et sans esquisser la moindre alternative de financement, le candidat à sa propre succession n’hésite pas à plonger dans la plus grande inquiétude tout un secteur d’activité et ses milliers de salariés.

Bis repetita

Cette annonce démagogique en dit long sur le mépris d’Emmanuel Macron vis-à-vis de l’audiovisuel public, qualifié de « honte de la République », peu de temps après sa prise de fonction.

Que de similitudes avec Nicolas Sarkozy, décidant brutalement en 2008 de supprimer la publicité sur nos chaines !

L’un coupe la pub, l’autre les ressources publiques. Pourquoi une telle détestation du service public audiovisuel ?

C’est une nouvelle fois le fait du prince qui prévaut. Au mépris du travail des administrations, des professionnels du secteur et même… de la mission de l’IGAC* lancée en octobre et qui doit livrer en avril ses conclusions sur l’avenir de la redevance.

L’avenir de l’audiovisuel en suspens

L’enjeu est considérable. Supprimer la redevance, taxe affectée et sanctuarisée, c’est faire basculer le financement de l’audiovisuel public dans le budget général de l’État et le fragiliser en le livrant aux arbitrages et aux pressions politiques. Nous l’avons déjà vécu avec la dotation censée compenser sur le budget de l’État la suppression de la publicité, qui a progressivement disparu. 

La redevance est à ce jour le seul mode de financement pérenne, garantissant l’indépendance de l’audiovisuel public. Ce dernier n’a-t-il pas suffisamment fait allégeance ? Est-ce cela qui gêne le candidat-président ?

C’est pourtant à l’aune du niveau d’indépendance de l’information, que l’on mesure la maturité d’une démocratie. Visiblement, en France, le compte n’y est pas.

En attaquant le service public, le président valorise les médias privés, tous aux mains de milliardaires, et confirme son image de président des riches.

Pourtant, dans le contexte actuel, les citoyens n’ont jamais autant eu besoin d’une information indépendante, pluraliste et de contenus qui échappent à la mainmise des plateformes mondialisées.

Le rôle majeur de l’Audiovisuel Public

Chaque année, France Télévisions est le premier financeur du cinéma et de la création : 500 M€ investis dans la fiction, les documentaires, l’animation ou le cinéma et autant dans la production et la fabrication de programmes de flux pour alimenter nos antennes. Qu’en sera-t-il des obligations d’investissement dans les secteurs délaissés par le privé ? Le périmètre actuel de l’audiovisuel public va-t-il être modifié ? Privatisé ? Dépecé ? C’est tout un secteur d’activité qui risque d’être déstabilisé.

Les audiences et les enquêtes qualitatives montrent que les téléspectateurs des chaines de France Télévisions sont satisfaits, ce qui est d’ailleurs régulièrement salué en Conseil d’Administration, y compris par les représentants de l’État.

Mobilisation générale

La CGT appelle à un véritable débat sur le rôle de l’audiovisuel public en France. A l’heure où les populismes et les fake-news prospèrent, il est indispensable de disposer d’un média de référence exemplaire, au financement assuré. Et ce n’est pas la déclaration d’Aurore Bergé, députée LREM, qui promet un maintien du financement de l’audiovisuel sur le budget de l’État, qui rassurera grand monde.

Rappelons qu’en 2018, à l’issue d’un débat approfondi sur la question, les Suisses se sont prononcés massivement, lors d’un referendum, contre la suppression de leur redevance, pourtant l’une des plus chères d’Europe.

La CGT de France Télévisions entend combattre de toutes ses forces cette annonce aussi brutale que démagogique. Elle appelle les salariés de FTV et les citoyens attachés au service public à se préparer à une mobilisation sans précédent.

* Inspection générale des affaires culturelles

 

 pdf Paris, le 8 mars 2022

À lire également

    Image
    Elle était belle, drôle, rock. Elle était classe. Et forte
    Elle a lutté contre l’horrible maladie avec les mêmes doutes et la même détermination qu’elle mettait dans le combat syndical. Et ce même humour, permanent, qui mettait les choses à distance. Fabienne Labigne s’en est allée, après deux ans et demi d’une lutte contre un ennemi trop cruel.  Scripte à...

    Lire la suite...

    21-Dec.-2022

    Image
    Siège - Record de froid à Paris la semaine dernière
      La plus basse température enregistrée depuis le début du XXIème siècle… Un moment jugé opportun par la direction de FTV…  pour couper les chauffages radiants extérieurs destinés aux vigiles surveillant les entrées. Motif : ce type de chauffage n’est plus autorisé. Si on peut le comprendre pour les...

    Lire la suite...

    20-Dec.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 7 et 8 décembre 2022
      La méthode coué du patron C’est le dernier CSE de l’année. En réponse aux déclarations liminaires des organisations syndicales (voir ici celle de la CGT) le président du CSE, Philippe Martinetti énumère ce qu’il qualifie de « réussites collectives » en 2022 : autonomie de programmation de...

    Lire la suite...

    18-Dec.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central des 13, 14 et 15 décembre 2022
    Le COM 2020-2022 s’achève mais l’asphyxie de FTV continue. Pour la 5ème année consécutive – et après plus de 10 ans de plan social, pour reprendre les mots de la Présidente – nous devrons faire des économies sur la grille, dégrader les conditions de travail des salariés, supprimer des postes et...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Régie automatisée : Une expérimentation sous surveillance
    La CGT a signé l’accord de mise en œuvre de l’expérimentation concernant l'exploitation de l’outil Overdrive sur le site de qualification de Strasbourg (SQS). La direction de FTV porte au plus haut niveau depuis 2018, un projet de transformation et d’industrialisation des régies du réseau régional de...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 5 et 6 décembre 2022
    Au programme du CSE du mois de décembre : Modalités de transfert ou de détachement à FTVS : le jeu du poker menteur ! Expertise en vue pour le service des éclairagistes du plateau du Siège  Sherlock, la phase construction/paramétrage est en cours de finalisation. Dakar, le rallye de la honte ! Plan de...

    Lire la suite...

    12-Dec.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 7 décembre 2022
    En cette fin d’année, à l’heure des incontournables rétros, arrêtons-nous deux minutes pour regarder en arrière. La question qui est souvent revenue en 2022, c’est : où en sommes-nous du projet régional ? Il faut avouer qu’au milieu des coups de freins et revirements, il est difficile de garder...

    Lire la suite...

    07-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Déclaration liminaire au CSE du 5 décembre
    L'improvisation permanente Petit exercice d’imagination. On va essayer de se mettre à la place de la direction. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Nous savons tous que Bercy réclame à France Télévisions moins d'ETP. Au sein de la direction, on s’interroge… Moins d’ETP, alors comment faire ?...

    Lire la suite...

    05-Dec.-2022

    Image
    LA FABRIQUE LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 5 DÉCEMBRE EST LEVÉ
      La CGT avait déposé́ un préavis de grève le 21 novembre 2022, appelant les salariés de la Fabrique à cesser le travail à partir du 5 décembre 2022 pour une durée indéterminée. Après une séance de négociation et plusieurs jours d‘échanges sur le contenu du préavis, la CGT a décidé de signer ce...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 23 et 24 novembre 2022
    Au programme du CSE du mois de novembre : La production interne à l’honneur avec le Téléthon ! Transfert ou détachement des salariés des émissions relevant des programmes, beaucoup de non-dits ! Fin de partie programmée pour le Franay La baisse de l’emploi permanent se poursuit Egalité...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts