la fabrique en question

 

Ce ne sont plus des journaux télévisés, mais du « pâté de têtes » : journalistes en plateau, en duplex, en incarné, en mouvex, en plateau, en hub, qui se substituent au reportage, l’image ne servant le plus souvent que de toile de fond.

Les reportages, eux-mêmes, ont cédé la place à des « sujets » en kit, faits de micro-trottoirs et d’éléments collectés par des reporteurs « déqualifiés », envoyés à la va-vite par TVU ou Aviwest et montés par des journalistes hors-sol.

Sombre tableau du journalisme de télévision, qui peut paraître excessif, mais pas si éloigné que ça du vécu des rédactions. Il suffit d’écouter les rédacteurs, les JRI, preneurs de son, infographistes, techniciens du PC info ou monteur : l’épuisement et la perte de sens au travail frappent tous les métiers, toute la chaine de l’info.

De moins en moins de temps, de moins en moins de monde… la « bfmisation », a contaminé les JT. Pour des raisons d’économies, de mode et d’audimat, le reportage est le grand sacrifié, dévalorisé ou confiné aux sujets conso, tourisme, patrimoine, météo et marronniers.

ernotte robot multi taches

 FAIRE VOIR LA VIE ET LE MONDE EN COULEURS

Le grand reportage a pratiquement disparu, les magazines sont de plus en plus souvent sous-traités aux boites de prod, de quoi désespérer journalistes et techniciens. Ce qui reste de reportages d’actu, est attribué de manière discrétionnaire.  
       
  La couverture actuelle de la guerre en Ukraine, avec des équipes qui prennent des risques pour faire leur travail, et dont on souligne le courage, ne peut faire oublier les grands silences, tout récents, du 20 heures, tant sur l’actu sociale, que sur les conflits en Afrique, les droits humains dans la péninsule arabique et son alignement sur la diplomatie française.
       
Les dérives de l’information découlent aussi d’un fonctionnement pyramidal, avec une hiérarchie omniprésente et pléthorique, qui veut tout contrôler et ne supporte pas la critique.  

LES REDACTIONS DE FRANCE INFO
ESSOREES PAR L’ACTU PERMANENTE

  Que ce soit le canal 27 ou la rédaction numérique, France Info manque cruellement de bras pour traiter correctement la masse d’informations qui tombe en continu. Pour tenir l’antenne ou le fil info du numérique, on essore les journalistes et en particulier les jeunes et les précaires. Il y a beaucoup de souffrance dans ces rédactions, éprouvées par des journées tunnel.
       
Le sommet est atteint à la rédaction des sports, où plus de la moitié des journalistes sont des pigistes, CDD ou alternants.  

L’INFO REGIONALE SAIGNEE A BLANC

  A force de chasser l’ETP, les rédactions du réseau sont « à l’os », avec chaque matin, le dilemme du rédacteur en chef qui se demande comment il va pouvoir sortir un journal à 19h, avec si peu d'équipes d’actu par jour.
       
Non-remplacement des départs et des congés maladie, faute de personnel, des reportages sont annulés, souvent à la dernière minute. Et c’est toujours avec moins de moyens qu’on a lancé le 18 h 30, mission impossible, qui a suscité de nombreuses grèves.  
       
  Grande innovation cache-misère, pour occuper l’antenne du matin, la télévision filme la radio, les matinales de France Bleu. La fusion des sites internet de France 3 et de France Bleu risque, faute de moyens suffisants, de rétrécir l’offre d’information locale et réduire la pluralité de choix.
       
Les économies se font aussi sur le matériel, le smartphone fait rêver les comptables. Les directions régionales font le choix d’équiper les antennes d’Unités de Tournage avec Smartphones (UTS). Choix pas anodin, qui masque à peine l’objectif final : transformer tout le monde, rédacteurs, JRI, techniciens en vidéastes multimédia.   

OPERATION SAUVETAGE DU SERVICE PUBLIC

  Qu’elle soit régionale, ultramarine ou nationale, l’information à France Télévisions est en danger. Rongée de l’intérieur par les coupes budgétaires et la chasse aux emplois. Affaiblie par son manque d’ambition et ses renoncements éditoriaux. Guettée au tournant, par tous ceux qui ne jurent que par la privatisation.
       
Face aux milliardaires, qui ont fait main-basse sur la presse et la majorité des chaînes de radio et de télé, SEUL le service public est en mesure de garantir le pluralisme.  
       
  Pour faire barrage à ceux qui veulent nous asphyxier en supprimant la redevance, ou carrément nous privatiser, vous pouvez compter sur la CGT, mais la CGT a besoin de pouvoir compter sur vous.
     

 danilo  iphone elections       

 pdf Paris, le 9 mars 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts