Ukraine

Retour des premières équipes de reportage et montée en puissance du dispositif de France Télévisions

trait gris titre

drapeau ukraine

Le directeur de l’information, Laurent Guimier, s’est entretenu mardi 8 mars, avec les organisations syndicales sur la guerre en Ukraine. Il s’est engagé à faire des points hebdomadaires sur la situation.

Nos premières équipes sont en train de rentrer à Paris, après, pour certains, plus d’un mois passé en Ukraine, puisque des reporters étaient déjà sur place, quinze jours avant l’entrée en guerre. « C’est trop long », précise Laurent Guimier, « mais c’est dû aux circonstances du déclenchement du conflit… Pour nous, la bonne rotation est de l’ordre de quinze jours, afin de limiter les risques, physiques et psychologiques… ».

Cette semaine, 32 personnes, JRI, rédacteurs et monteurs, sont sur « zone ». Outre les équipes qui tournent pour les JT, les magazines Complément d’Enquête et Envoyé Spécial sont aussi sur place, la rédaction numérique a 2 journalistes en Lituanie et en Moldavie, France Info canal 27, 2 journalistes pour les directs. Le réseau régional, France 3 accompagne des convois d’aide humanitaire. À Paris, la cellule « Les révélateurs » vérifie l’origine des sources des nombreuses images disponibles sur les réseaux sociaux.

Le directeur de l’information redoute que le conflit ne s’installe dans la durée, ce qui nécessite la mise en œuvre de moyens exceptionnels, en Ukraine et dans les pays limitrophes. Les effectifs vont rapidement monter à une cinquantaine de personnes, avec la mise en place d’une base logistique en Pologne, à proximité de la frontière. Pilotée par un coordinateur de la DRM et un chef de prod, elle disposera de matériel de tournage, de réserves et de matériel de protection. Elle servira aussi de point d’accueil et de repli pour les équipes sur le front.

Laurent Guimier a rappelé que toutes les rédactions seront mobilisées, et pas seulement la rédaction nationale, mais qu’il ne suffit pas d’être volontaire pour partir : « on ne fait partir que des salariés formés, qui ont la pratique et l’expérience des situations de guerre. Quiconque qui n’aurait pas la formation adéquate ne pourra pas aller en Ukraine ».

Nous avons aussi fait remarquer que, sur le terrain, exposés aux obus russes, il y a du personnel de France Télévisions, mais aussi les « locaux », fixeurs, chauffeurs. Est-ce que ces salariés occasionnels disposent des mêmes garanties, de la même couverture, s’ils venaient à être victimes ? Une réponse nous sera apportée.

Côté Russie, une loi menaçant de prison les journalistes pour « diffusion d’informations mensongères » fait réfléchir les rédactions. Pour l’instant, le correspondant permanent reste à Moscou, tant qu’il a la garantie de pouvoir travailler sans risque et librement.

Enfin, la direction demande à tout de monde de redoubler de prudence pour contrer le risque de cyberattaque venant de Russie.

Les syndicats ont été unanimes pour reconnaitre l’effort, en termes de moyens et pour saluer le travail accompli par les équipes, qui prennent des risques en permanence, pour témoigner des horreurs de cette guerre.

 pdf Paris, le 9 mars 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts