trait gris titre

avp reponses des candidats a lelection presidentielleAvant le premier tour des élections présidentielles, la CGT de France Télévisions a fait parvenir un questionnaire à tous les candidats* pour connaître leur position sur l’audiovisuel public.

A quelques jours du premier tour, nous avons reçu plusieurs réponses et il nous a semblé important de pouvoir en informer les salariés.

Sans surprise, ceux qui au nom du « pouvoir d’achat », Emmanuel Macron, et Valérie Pécresse, offriraient aux français une « économie » de 138 euros par an, condamnant les médias publics à un financement bancal, aléatoire, à une paupérisation progressive voire à une privatisation, ne nous ont pas répondu

Quant à ceux qui nous ont répondu, voici leurs réponses à notre questionnaire.

triangle rougeAnne Hidalgo. La candidate du Parti Socialiste veut un audiovisuel public fort et indépendant. Ses réponses à nos questions restent succinctes et tiennent sur une page et demi. Elle propose de faire évoluer la redevance en la rendant plus juste et plus universelle, avec une prise en compte des nouveaux usages. Anne Hidalgo promet des engagements budgétaires sur plusieurs années, le maintien du régime interprofessionnel de l’assurance chômage et un renforcement du numérique.

triangle rougeNathalie Arthaud. « N’ayant pas comme ambition de devenir présidente de la République », la candidate Lutte Ouvrière ne s’engage pas sur un programme. Elle dit défendre l’audiovisuel public, mais dénonce l’influence des sociétés privées dans les médias publics. Elle supprimerait la redevance, pour « faire payer les riches, à savoir les grandes chaînes privées». Ne s’engage pas sur la régulation de l’audiovisuel privé, car ce serait selon elle, « un vœu pieux». La candidate Lutte Ouvrière partage l’idée qu’il faut combattre la précarité dans le domaine de l’audiovisuel.

triangle rougeNicolas Dupont-Aignan. Le candidat Debout La France défend un financement assuré par la redevance et la publicité. Il propose d’ouvrir le débat pour choisir entre un élargissement de la redevance, la création d’une taxe forfaitaire universelle applicable à tous les supports, ou le développement de plateformes payantes comme Salto. Il veut mieux encadrer les producteurs privés et interdire aux salariés du public d’être également actionnaires ou salariés d’un groupe de production ou de diffusion privé. Le candidat souhaite le maintien des décrets Tasca, mais en rendant à l’audiovisuel public la propriété des droits selon le pourcentage d’investissement. Il propose une nomination collégiale des présidents de médias publics, un renforcement du pluralisme dans les chaînes régionales, et le développement d’adaptations de classiques de la littérature française.

triangle rougeFabien Roussel. Le candidat du Parti Communiste propose un débat national sur le rôle, les missions, et le financement de l’audiovisuel public. La redevance serait élargie à tous les moyens de réception, et le montant serait augmenté pour s’élever à la moyenne européenne. Sur la concentration des médias, il propose d’instaurer de nouvelles limites plus restrictives et s’opposerait à la fusion TF1/M6. Le candidat propose d’abroger les décrets Tasca qui externalisent la production et la propriété des contenus. Sur la publicité, le candidat est pragmatique, mais préfèrerait, par exemple, taxer les GAFAM. Fabien Roussel souligne l’attachement aux stations régionales, et son opposition à la disparition de France Ô. Il n’exclut pas de nationaliser TF1. Les PDG de France Télévisions et Radio France seraient désignés par la représentation nationale sur proposition d’un conseil d’administration composé à 50% de salariés. Enfin, il limiterait le recours aux CDD et maintiendrait le régime d’assurance chômage spécifique du Spectacle.

triangle rougeJean-Luc Mélenchon. Le candidat est celui dont les propositions sont les plus construites, il nous envoie 8 pages de réponses.
Le candidat de La France Insoumise veut maintenir la redevance, et l’augmenter en fonction des revenus pour atteindre le niveau de financement d’autres pays européens. Le financement de l’audiovisuel public serait également garanti par une taxation généralisée du marché publicitaire et des GAFAM. L’information serait un bien commun, inscrit dans la nouvelle constitution de la 6e République, et une loi-cadre anti-concentration garantirait le pluralisme des médias.
Jean-Luc Mélenchon réviserait les décrets Tasca pour rendre à France Télévision des droits sur ses productions. Les marges des producteurs privés seraient soumises à plus de transparence. Le numérique serait renforcé, avec un budget spécifique et une augmentation des ressources. Le candidat propose la création d’une médiathèque gratuite en ligne, avec les œuvres tombées dans le domaine public.
Des moyens supplémentaires seraient attribués à la proximité en régions, dans l’hexagone et en outre-mer. La désignation des présidents de l’audiovisuel public serait faite par l’Assemblée Nationale, avec une meilleure représentation du personnel en conseil d’administration, et un pouvoir des rédactions qui serait renforcé. Un quota maximum de 5% d’emplois précaires serait fixé pour les grandes entreprises et le système d’assurance chômage spécifique du Spectacle serait sécurisé et amélioré.

Nous regrettons ne pas avoir reçu plus de réponse des autres candidats, leurs programmes étant plus que vague sur leurs intentions. La CGT mettra tout en œuvre pour sauver l’indépendance et le financement de l’Audiovisuel public.

L’intégralité des réponses reçues sont à lire ici.

__________
* à l’exception d’Eric Zemmour, Marine Le Pen, un choix délibéré de la CGT.

 

 pdf Paris, le 7 avril 2022

À lire également

    Image
    Elle était belle, drôle, rock. Elle était classe. Et forte
    Elle a lutté contre l’horrible maladie avec les mêmes doutes et la même détermination qu’elle mettait dans le combat syndical. Et ce même humour, permanent, qui mettait les choses à distance. Fabienne Labigne s’en est allée, après deux ans et demi d’une lutte contre un ennemi trop cruel.  Scripte à...

    Lire la suite...

    21-Dec.-2022

    Image
    Siège - Record de froid à Paris la semaine dernière
      La plus basse température enregistrée depuis le début du XXIème siècle… Un moment jugé opportun par la direction de FTV…  pour couper les chauffages radiants extérieurs destinés aux vigiles surveillant les entrées. Motif : ce type de chauffage n’est plus autorisé. Si on peut le comprendre pour les...

    Lire la suite...

    20-Dec.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 7 et 8 décembre 2022
      La méthode coué du patron C’est le dernier CSE de l’année. En réponse aux déclarations liminaires des organisations syndicales (voir ici celle de la CGT) le président du CSE, Philippe Martinetti énumère ce qu’il qualifie de « réussites collectives » en 2022 : autonomie de programmation de...

    Lire la suite...

    18-Dec.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central des 13, 14 et 15 décembre 2022
    Le COM 2020-2022 s’achève mais l’asphyxie de FTV continue. Pour la 5ème année consécutive – et après plus de 10 ans de plan social, pour reprendre les mots de la Présidente – nous devrons faire des économies sur la grille, dégrader les conditions de travail des salariés, supprimer des postes et...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Régie automatisée : Une expérimentation sous surveillance
    La CGT a signé l’accord de mise en œuvre de l’expérimentation concernant l'exploitation de l’outil Overdrive sur le site de qualification de Strasbourg (SQS). La direction de FTV porte au plus haut niveau depuis 2018, un projet de transformation et d’industrialisation des régies du réseau régional de...

    Lire la suite...

    13-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 5 et 6 décembre 2022
    Au programme du CSE du mois de décembre : Modalités de transfert ou de détachement à FTVS : le jeu du poker menteur ! Expertise en vue pour le service des éclairagistes du plateau du Siège  Sherlock, la phase construction/paramétrage est en cours de finalisation. Dakar, le rallye de la honte ! Plan de...

    Lire la suite...

    12-Dec.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 7 décembre 2022
    En cette fin d’année, à l’heure des incontournables rétros, arrêtons-nous deux minutes pour regarder en arrière. La question qui est souvent revenue en 2022, c’est : où en sommes-nous du projet régional ? Il faut avouer qu’au milieu des coups de freins et revirements, il est difficile de garder...

    Lire la suite...

    07-Dec.-2022

    Image
    Siège FTV • Déclaration liminaire au CSE du 5 décembre
    L'improvisation permanente Petit exercice d’imagination. On va essayer de se mettre à la place de la direction. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Nous savons tous que Bercy réclame à France Télévisions moins d'ETP. Au sein de la direction, on s’interroge… Moins d’ETP, alors comment faire ?...

    Lire la suite...

    05-Dec.-2022

    Image
    LA FABRIQUE LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 5 DÉCEMBRE EST LEVÉ
      La CGT avait déposé́ un préavis de grève le 21 novembre 2022, appelant les salariés de la Fabrique à cesser le travail à partir du 5 décembre 2022 pour une durée indéterminée. Après une séance de négociation et plusieurs jours d‘échanges sur le contenu du préavis, la CGT a décidé de signer ce...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 23 et 24 novembre 2022
    Au programme du CSE du mois de novembre : La production interne à l’honneur avec le Téléthon ! Transfert ou détachement des salariés des émissions relevant des programmes, beaucoup de non-dits ! Fin de partie programmée pour le Franay La baisse de l’emploi permanent se poursuit Egalité...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts