dialogue social le geste et la parole

 

trait gris titre

lorraine

Les élections professionnelles sont passées, le CSE est constitué, nous ouvrons donc aujourd’hui un nouveau mandat. En espérant qu’il n’aura rien à voir avec le précédent.

Les dernières années, nous avons essuyé les plâtres des nouvelles instances Macron, nous avons subi l’instabilité managériale à la tête du Réseau, tandis que le corps social tout entier subissait le supplice de l’écrasement en termes de moyens et que l’entreprise montrait son incapacité à anticiper, prendre en compte et prévenir les risques en matière de santé au travail.

Partons-nous sur de nouvelles bases ? Permettez-nous d’en douter.

Certes nous avons entendu le discours volontariste du président, il y a 3 semaines, lors de la réunion constitutive de ce CSE, mais dans la foulée vous nous avez envoyé les huissiers ; on a du mal à suivre votre stratégie.

La direction a beau jeu de reprocher aux élus de n’avoir pas respecté les accords en désignant 8 membres à la CSSCT au lieu de 6, elle qui passe son temps à dévoyer sa signature et le code du travail. C’est un peu l’arroseur arrosé (ou l’hôpital qui se fout de la charité).

Il aura finalement fallu ce coup de force des élus pour obtenir le 7ème siège en CSSCT qu’ils réclament en vain depuis plus d’un an alors que les alertes se succèdent.

Apparemment le haut niveau de dialogue social dont se gargarise la direction de l’entreprise porte ses fruits : conflits d’interprétation sur les crédits d’heures des élus, le rôle des RP, négociation sur le fonctionnement des instances enlisée et renvoyée aux calendes grecques.

Face aux discours, on attend toujours les preuves. Doit-on rappeler quelques sujets qui fâchent ? Le projet immobilier d’Antibes à l’ordre du jour de cette réunion : un cas d’école en matière d’entrave et d’absence de prévention ; la gestion par la direction de la Fabrique des multiples alertes, en particulier celle sur le site de Bordeaux ; le rapport d’enquête de Rennes caché aux élus de ce CSE, au mépris des prérogatives de cette instance… Et on en passe.

Au cours de ces dernières années, les élus et les organisations syndicales n’ont pourtant pas été avares en propositions constructives. Mais la direction de FTV fait manifestement preuve de surdité.

 pdf Paris, le 4 mai 2022

À lire également

    Image
    Siège FTV • Déclaration liminaire au CSE du 5 décembre
    L'improvisation permanente Petit exercice d’imagination. On va essayer de se mettre à la place de la direction. Ça ne doit pas être facile tous les jours. Nous savons tous que Bercy réclame à France Télévisions moins d'ETP. Au sein de la direction, on s’interroge… Moins d’ETP, alors comment faire ?...

    Lire la suite...

    05-Dec.-2022

    Image
    LA FABRIQUE LE PRÉAVIS DE GRÈVE DU 5 DÉCEMBRE EST LEVÉ
      La CGT avait déposé́ un préavis de grève le 21 novembre 2022, appelant les salariés de la Fabrique à cesser le travail à partir du 5 décembre 2022 pour une durée indéterminée. Après une séance de négociation et plusieurs jours d‘échanges sur le contenu du préavis, la CGT a décidé de signer ce...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 23 et 24 novembre 2022
    Au programme du CSE du mois de novembre : La production interne à l’honneur avec le Téléthon ! Transfert ou détachement des salariés des émissions relevant des programmes, beaucoup de non-dits ! Fin de partie programmée pour le Franay La baisse de l’emploi permanent se poursuit Egalité...

    Lire la suite...

    29-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Communiqué de soutien à une salariée intermittente injustement sanctionnée
    Au mois d’avril dernier, une monteuse CDD s’est vue signifier par une lettre de la DRH la fin de sa collaboration au planning montage du siège à Paris. Dans cette lettre, il lui est reproché une altercation verbale avec une journaliste, suite à un montage dans le contexte de « rush » pré-journal....

    Lire la suite...

    28-Nov.-2022

    Image
    France 3 Alpes • Présentation du projet TEMPO
    Le TEMPO Tour à France 3 Alpes L’équipe projet tempo effectue le Tempo tour dans le réseau régional afin de rencontrer l’encadrement, les salariés, et les représentants du personnel dans tous les sites régionaux. Anne Sophie Maxime coordinatrice projet, Laurent Mazurier responsable projet pour AURA,...

    Lire la suite...

    28-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Préambule au CSE du 23 novembre 2022
    À votre santé ! C’est ce que les salariés de France Télévisions aimeraient bien entendre de leur direction et de leurs managers !Surtout au Siège où le taux d’absentéisme a atteint les 5,9 % en 2021 ! Les raisons ?Le climat social, la surcharge de travail, les tensions… A l’information c’est le...

    Lire la suite...

    23-Nov.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 16 et 17 novembre 2022
        Le CSE en bref Les régions, éternelle variable d’ajustement budgétaire Une fois de plus, les régions permettent d’équilibrer le budget de FTV. Grâce aux JT communs et à moindre recours à la Fabrique, le Réseau est en économie pendant que l’info nationale, le sport et le programme national sont eux en...

    Lire la suite...

    22-Nov.-2022

    Image
    La Fabrique - Préavis de grève illimité
    Suite aux différentes saisines qui se sont déroulées au lance-pierre, malgré la volonté des organisations syndicales de dialoguer avec la direction pour trouver des solutions aux conditions de travail dégradées des salariés de la Fabrique et éviter ainsi une situation de conflit, force est de...

    Lire la suite...

    15-Nov.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 16 novembre 2022
    Cela pourrait être un titre de la presse magazine : faut-il avoir confiance dans l’avenir ? Une variante pourrait être : les salariés doivent-ils croire les paroles de leurs dirigeants ? A l’heure où les perspectives budgétaires sont particulièrement périlleuses pour France Télévisions, à l’heure où les lourds...

    Lire la suite...

    15-Nov.-2022

    Image
    Siège FTV • Compte rendu du CSE des 25 et 26 octobre 2022
    En début de séance, les élus se sont plaints d’une quantité trop importante de documents, divulgués trop tard par la direction. Cela pose le problème du niveau d’information, déséquilibré entre élu et direction, et du bon fonctionnement du dialogue social. Il a été convenu avec le Président du CSE...

    Lire la suite...

    07-Nov.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts