dialogue social le geste et la parole

 

trait gris titre

lorraine

Les élections professionnelles sont passées, le CSE est constitué, nous ouvrons donc aujourd’hui un nouveau mandat. En espérant qu’il n’aura rien à voir avec le précédent.

Les dernières années, nous avons essuyé les plâtres des nouvelles instances Macron, nous avons subi l’instabilité managériale à la tête du Réseau, tandis que le corps social tout entier subissait le supplice de l’écrasement en termes de moyens et que l’entreprise montrait son incapacité à anticiper, prendre en compte et prévenir les risques en matière de santé au travail.

Partons-nous sur de nouvelles bases ? Permettez-nous d’en douter.

Certes nous avons entendu le discours volontariste du président, il y a 3 semaines, lors de la réunion constitutive de ce CSE, mais dans la foulée vous nous avez envoyé les huissiers ; on a du mal à suivre votre stratégie.

La direction a beau jeu de reprocher aux élus de n’avoir pas respecté les accords en désignant 8 membres à la CSSCT au lieu de 6, elle qui passe son temps à dévoyer sa signature et le code du travail. C’est un peu l’arroseur arrosé (ou l’hôpital qui se fout de la charité).

Il aura finalement fallu ce coup de force des élus pour obtenir le 7ème siège en CSSCT qu’ils réclament en vain depuis plus d’un an alors que les alertes se succèdent.

Apparemment le haut niveau de dialogue social dont se gargarise la direction de l’entreprise porte ses fruits : conflits d’interprétation sur les crédits d’heures des élus, le rôle des RP, négociation sur le fonctionnement des instances enlisée et renvoyée aux calendes grecques.

Face aux discours, on attend toujours les preuves. Doit-on rappeler quelques sujets qui fâchent ? Le projet immobilier d’Antibes à l’ordre du jour de cette réunion : un cas d’école en matière d’entrave et d’absence de prévention ; la gestion par la direction de la Fabrique des multiples alertes, en particulier celle sur le site de Bordeaux ; le rapport d’enquête de Rennes caché aux élus de ce CSE, au mépris des prérogatives de cette instance… Et on en passe.

Au cours de ces dernières années, les élus et les organisations syndicales n’ont pourtant pas été avares en propositions constructives. Mais la direction de FTV fait manifestement preuve de surdité.

 pdf Paris, le 4 mai 2022

À lire également

    Image
    Financement de l’audiovisuel public. Le combat continue
    L’ensemble de la profession s’est mobilisée le 28 juin 2022 pour répondre à la déclaration de guerre d’Emmanuel Macron à l’audiovisuel public. La grève a été massivement suivie sur les antennes de FTV, Radio France et France Média Monde et à l’INA, la manifestation devant l’Assemblée Nationale à Paris...

    Lire la suite...

    30-Jun.-2022

    Image
    Tous dans la rue le 28 juin pour sauver l’audiovisuel public !
     Dans le lot d’incertitudes lié au chaos des législatives apparaît la question de la redevance. Souvenons-nous. Lors de sa déclaration de candidature le 7 mars à Poissy, Emmanuel Macron annonçait la suppression de la redevance comme mesure phare pour préserver le pouvoir d’achat des Français. Avant cette...

    Lire la suite...

    23-Jun.-2022

    Image
    DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À L’AUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),
    LA DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À LAUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),CEST DÉFENDRE LINDÉPENDANCE DU SERVICE PUBLIC AUDIOVISUEL ET SON RÔLE MAJEUR POURLA CULTURE ET LINFORMATION. LES SYNDICATSCGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC ETCFTCAPPELLENT AU RASSEMBLEMENT MARDI28 JUIN...

    Lire la suite...

    22-Jun.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 15 et 16 juin 2022
    Le CSE en bref La santé en ordre de marcheLes élus ont désigné les 7 membres de la CSSCT, la commission santé du CSE qui se réunira le 22 juin. Les RP enfin au complet Les élus ont désigné le siège manquant de titulaire à France 3 Bourgogne, ainsi que l’ensemble des suppléants. Ils ont désigné deux...

    Lire la suite...

    21-Jun.-2022

    Image
    Suppression de la redevance audiovisuelle - Non au passage en force
    Le 22 juin prochain, Emmanuel Macron lancera son CNR (Conseil National de la Refondation), référence plus que douteuse au Conseil National de la Résistance et son programme des Jours heureux… que les néo-libéraux de la macronie s’emploient à démolir avec méthode. Ce CNR à la sauce Macron est censé réunir...

    Lire la suite...

    16-Jun.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 15 juin 2022
    L’audiovisuel public, punching ball permanent Ça n’a pas tardé ! En annonçant la suppression de la redevance, Macron a ouvert la boite de pandore, libérant soudain la parole décomplexée des faux amis du service public. On a ainsi pu lire le fruit des cogitations des sénateurs – LR – qui prônent...

    Lire la suite...

    15-Jun.-2022

    Image
    PREAVIS de GREVE du 28 JUIN 2022 - Les Syndicats demandent à être reçus par la Ministre de la Culture
    Comme nous pouvions nous y attendre, la négociation du préavis de grève avec la direction de France Télévisions n’a rien produit de concret.C’est dans ce contexte que la synthèse du rapport du Sénat est sortie en urgence le 8 juin (le rapport final n’est pas encore diffusé). Les Sénateurs n’ont même...

    Lire la suite...

    10-Jun.-2022

    Image
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public Nous, citoyens de ce pays, accusons Emmanuel Macron de tentative de destruction de notre bien commun, le service public de  l’audiovisuel. L’audiovisuel public, ce sont 6 chaînes de télévision, 6 chaines de radio, 24 antennes régionales de France 3, 44...

    Lire la suite...

    09-Jun.-2022

    Image
    Audiovisuel public : défendons notre bien commun - Déclaration de la CGT au CSE central du 8 juin
    En s’attaquant à l’audiovisuel public par le biais de la suppression de la redevance, le Président de la République a réussi à fédérer les organisations syndicales du secteur, vent debout contre cette décision démagogique, mettant hypocritement en avant le pouvoir d’achat. La colère monte chez les...

    Lire la suite...

    08-Jun.-2022

    Image
    Augmentations salariales 2022 : Peu échapperont à une perte de pouvoir d’achat
    « Le budget de France Télévisions n’est pas indexé sur l’inflation ! » Au deuxième round des négociations salariales, la DRH Laurence Mayerfeld a douché les attentes des salariés qui subissent l’envolée des prix dans les stations-service, au supermarché, des loyers ou du gaz. Ce n’est pas une...

    Lire la suite...

    08-Jun.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts