Siège • Compte-rendu du CSE constitutif et du CSE du 27 avril

trait gris titre

LA CGT A LA RECHERCHE DU CONSENSUS…

Impossible, me direz-vous !

Vous avez raison, pour autant …est-ce une raison pour ne pas essayer ?
Les élus de la CGT ont fait le choix de rassembler et de construire la nouvelle majorité en ralliant à eux, les élus  FO et CFDT.
Loin de perdre son âme, la CGT estime que c’est l’opportunité de confronter des points de vue, de tenir compte des différences et de s’appuyer sur les points d’accord pour aborder en force, les dossiers qui seront soumis lors des prochaines instances.
Dans cette période où l’audiovisuel public est secoué de toutes parts, elle considère que c’est dans l’unité syndicale que réside la capacité à faire front.

____

Voici donc les élus CGT, FO et CFDT qui se sont engagés à vous représenter
et à faire entendre votre voix, au cours de la prochaine mandature

Voici les élus du bureau du CSE :

triangle rougeSecrétaire :
       Sophie PIGNAL CGT
triangle rougeSecrétaires adjoints :   
       François BADAIRE CGT
       Christophe BENS FO
       Caroline LABASQUE CFDT
triangle rougeTrésorier :
       Olivier LE CLANCHE FO
triangle rougeTrésorière adjointe
:   
       Claude HENIN CGT

Voici les présidents des commissions du CSE :

triangle rougeCommission des marchés :
           Christophe BENS FO
triangle rougeCommission Formation Professionnelle et Emploi
:
           Sophie PIGNAL CGT
triangle rougeCommission égalité professionnelle et lutte contre les discriminations
:
           Aurélie SCHILLER CGT
triangle rougeCommission Activités Sociales et Culturelles
 :
           Caroline LABASQUE CFDT
triangle rougeCommission Handicap
:
           Frank LATIL HOLS CGT
triangle rouge
Pour la commission Santé Sécurité et Conditions de travail, chaque syndicat se trouve représenté :
           Sophie GUILLAUMIN SNJ
          
Yohann RELAT CFDT
           
Alexis du RETAIL CGT
          
Olivier LE CLANCHE FO
          
Freddy BERTIN UNSA
          
Franck BRESSAN CGC
          
Rapporteur : Olivier LE CLANCHE

 

Voici les élus qui siègeront au CSE Central :
elus siege cse central

Voici les élus qui siègeront au CASCI ORTF, ex CI ORTF :
           Claudine GILBERT CGT
          
Laurent DEBRUYNE CGT
          
Aurélie SCHILLER CGT
           Michela LAW CGT
           Thierry-Emmanuel URTADO CGT
          
Olivier LECLANCHE FO
          
Océan GRENIER  FO
          
Sébastien PIERRON DE LA MONTUEL FO

Quant aux salariés qui seront à vos côté au quotidien, il s’agit des représentants de proximité, voici vos interlocuteurs CGT, par secteur d’activité

 siege irp

 

1er CSE ORDINAIRE

A peine élus, vos représentants siégeaient en CSE le 27 avril dernier avec au programme, pour 1er point, le compte-rendu de gestion de fin de mandat, un compte-rendu qui a mis en évidence les efforts fournis par l’ensemble des salariés du CSE pour s’adapter aux exigences liées la crise sanitaire : mise à la disposition de plateaux repas, organisation du travail de crise des salariés du CSE sur la base du volontariat, mise en place du télétravail et surtout malgré la baisse des activités proposées et de la fréquentation du restaurant inter-entreprise, le maintien de l’emploi et des salaires.
Le CSE du siège gère 7 000 ouvrants-droits.
Ce chiffre pourrait être plus élevé mais les auto-entrepreneurs qui collaborent avec France Télévisions ne bénéficient pas du CSE.
C’est un point qui interpelle les élus CGT qui souhaitent les mêmes droits pour l’ensemble des salariés et collaborateurs de FTV et non pas une inégalité de traitement en fonction du statut.

Si l’offre du CSE a fait l’objet de nombreuses annulations et de nombreux reports, la reprise des activités a été progressive depuis septembre 2021, pour revenir à la normale dès le 14 mars 2022.
Parmi les événements de cette fin de mandature, on peut citer l’Arbre de Noël au Musée des Arts Forains, les Séjours vacances hiver, les Séjours internationaux et un Séjour ski à Hauteluce.
Les élus, anciens et nouveaux, ont clairement regretté, qu’à l’occasion de ce dernier séjour dans un centre du CI-ORTF, le trésorier en fin de mandat, ait pris l’initiative, sans en référer au bureau, de faire prendre en charge par le CSE l’open bar sur la semaine ainsi que des activités annexes, ils ont été mis devant le fait accompli.
Une situation justifiée par le trésorier comme étant l’opportunité de fêter la fin des restrictions liées à la crise sanitaire.
Pour autant les règles sont les règles et cette position interroge les nouveaux élus sur la suite à donner à cette affaire.
Reste le problème de la subvention annuelle accordée au CSE, 2,2% de la masse salariale. Comme celle-ci fond avec la multiplication des suppressions de postes liés aux départs de salariés de l’entreprise, la question d’un abondement pour compenser le différentiel par la direction, se pose donc.

Inaptitudes : la gestion des fins de carrière en question !

Les élus ont ensuite eu à se prononcer sur des inaptitudes entrainant le départ de salariés, des dossiers très complexes sur lesquels il est difficile de se faire une opinion claire mais qui alertent sur la difficulté de l’entreprise à gérer les fins de carrière.
Comment se fait-il que des salariés soient ainsi, du fait de leur état de santé, contraints de quitter l’entreprise pour inaptitude ? L’avantage financier de la procédure, ne peut à lui seul expliquer la démarche.
Aujourd’hui le recul de l’âge de départ à la retraite est en débat, il est donc essentiel que la Direction trouve des solutions pour permettre à tout un chacun de finir sa carrière professionnelle en bonne santé et pour éviter ce genre de licenciement.

Réorganisation des espaces : Un déménagement au pas de course...

Autre dossier à l’étude à l’occasion de ce CSE, une information/consultation avec rendu d'avis sur le projet de déménagement de près de 1 000 personnes, projet étalé sur une année.
Sont concernées :
- La Direction Générale
- Le Secrétariat Général
- La Direction des Ressources Humaines
- La Direction de la Finance
- La Fabrique
- La Direction Antenne et Programme (Dir du Numérique)
Un projet initié en 2017, puis reporté suite au gel des travaux à FTV par la Préfecture de Police de Paris et à nouveau d’actualité.
Si côté direction, il y a eu des reports pour la présentation de ce projet aux élus, reports justifiés par la complexité de l’opération, côté élus,  une fois la direction prête, le projet a été présenté une 1ère fois en toute fin de mandat puis étudié à la va-vite en Commission Santé, Sécurité et Conditions de Travail  (CSSCT), une commission reconstituée en fin de mandat précédent, pour être présenté à nouveau lors du 1er  CSE de la nouvelle mandature.
Pour les nouveaux élus du CSE, comment se prononcer et argumenter dans de telles conditions ?
Même en étudiant avec attention les documents fournis, les interrogations restent nombreuses. Elles concernent le coût du déménagement, l’échéancier précis, les espaces collaboratifs que l’on peut qualifier d’open-space réduits, proposés au détriment des bureaux individuels…

Autres questions restées en suspens :
- Quelle stratégie la direction a-t-elle mise en place en termes d’aménagements des bureaufx suite à la COVID ?
- Quelle réflexion a-t-elle menée sur ce que doit être l’entreprise de demain ?
- Comment le mode d’organisation proposé, sert-il l’activité de l’entreprise ?
- Derrière ce déménagement n’y a-t-il pas une autre réorganisation qui se profile ?

Face à ces questionnements les élus ont voté trombone paragr rougeune résolution qui prône la mise en place d’une commission de suivi dédiée pour que tout au long de ce process de déménagement des points réguliers leur soient faits et qu’ils puissent alerter sur les risques psycho-sociaux qu’une telle réorganisation peut entrainer.

Service IP support : les réorganisations se succèdent… jusqu’à quand ?

Les élus ont ensuite été consultés sur le projet de réorganisation du service IP support de la Direction de l’ingénierie Process.
Une réorganisation avec une spécialisation des équipes autour de 3 pôles :
- La fabrication/Actu
- Les acquisitions/échanges/diffusion
- Le SI rédactionnel

Une réorganisation à iso effectif c’est à dire 33 postes !
Et c’est tout là le problème, suffit-il pour rendre plus efficace un service, de le réorganiser ?
Ne faudrait-il pas lui attribuer les effectifs, dont il a besoin pour remplir pleinement ses missions, autrement dit recruter ?
Une réorganisation assortie d’une communication principalement descendante, ce qui laisse un peu sceptique sur la pertinence de cette communication.
Pourquoi ne sollicite-t-on pas plus souvent les personnels concernés ? Car ce sont ceux qui sont sur le terrain qui peuvent proposer les solutions les plus pertinentes.
Cette réorganisation laisse une large place à la formation. C’est une très bonne chose, mais doit-on attendre les problèmes pour former les équipes ? Nombre de salariés au sein de l’entreprise peinent à bénéficier de formations.
Ce projet sera à nouveau l’étude lors du prochain CSE ou du suivant, les élus devront alors rendre un avis.

Festival de Cannes : ça passe ou ça casse !

Enfin les élus ont été consultés sur les dérogations horaires pour le Festival de Cannes 2022.
Ils ont regretté l’absence de la cheffe du service culture, difficile de se prononcer sur des demandes de dérogations lorsque l’on ne sait pas précisément ce qui les justifie.
Ils ont également regretté que le planning horaire présenté, le soit sur la base de 60H/ semaine, soit le maximum légal, ce qui ne laisse aucune marge de manœuvre pour faire face aux aleas. Que se passera-t-il encas d’imprévu ? Jusqu’où iront les équipes pour assurer le rendu antenne ?
Les élus souhaitent une meilleure anticipation et une marge pour prendre en compte l’impondérable. Ils ont donc préféré s’abstenir plutôt que de voter pour le planning proposé.


Voici les principaux points abordés au cours de ce 1er CSE de cette nouvelle mandature, un CSE allégé, car très proche du CSE constitutif.

 pdf Paris, le 5 mai 2022

À lire également

    Image
    Wallis-et-Futuna - Nouvelle alerte !
    L’UCSA-CGT de Wallis et Futuna La 1ère alerte la direction exécutive du Pôle des Outre-mer sur le management dictatorial du directeur régional et de quelques-uns de ses chefs de service. L’UCSA-CGT dénonce l’ambiance délétère qui règne dans la station du fait de ce management abusif. L’UCSA-CGT demande à...

    Lire la suite...

    16-May.-2022

    Image
    Mayotte La 1ère - Navire En Perdition
    Depuis l’année dernière les monteurs n’ont eu de cesse d’alerter et de sensibiliser la direction technique et la plateforme informatique sur les divers problèmes rencontrés au quotidien lors des fabrications des sujets d’actualité et magasines pour nos différentes éditions : bugs informatique,...

    Lire la suite...

    13-May.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central du 12 mai 2022
    Fin 2018, le CSEC rendait son avis sur le lancement du projet Salto. Sans y être opposés, les élus s’interrogeaient toutefois sur la viabilité de ce partenariat avec nos deux plus gros concurrents privés. A l’époque la direction estimait que les géants américains n’avaient pas vocation à...

    Lire la suite...

    12-May.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE central constitutif du 9 mai 2022
    Présent·es pour la CGT : Abal-Kassim Ali Combo (Mayotte la 1ère), Guilhem Fraissinet (Martinique la 1ère), Jean-Hervé Guilcher (Réseau France 3, Brest), Michela Law (Siège), Katalina Lutui (Wallis et Futuna la 1ère), Pierre Mouchel (France 3, Bordeaux), Sophie Pignal (Siège), Thierry Pujo (France 3,...

    Lire la suite...

    11-May.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 4 et 5 mai 2022
      Le CSE en bref Des stalactites dans le dialogue social – Ce nouveau mandat a commencé par un bras de fer et a vu défiler les huissiers et les assignations devant le tribunal. La question de la santé au travail est devenue le 1er enjeu. Manquements et répression à la nantaise – Après avoir laissé...

    Lire la suite...

    10-May.-2022

    Image
    Sous-effectif chronique à l’Inspection du travail
    Le rôle de l’inspection du travail est indiqué sur le site du ministère du travail. Il est d’informer et conseiller les employeurs et les salariés sur les dispositions légales, faciliter le dialogue entre les employeurs et les salariés et assurer le respect des dispositions légales en matière de...

    Lire la suite...

    09-May.-2022

    Image
    Plus belle la vie. Nouvelle histoire ou plan social ?
    Jeudi 5 mai 2022, la direction de France Télévisions annonçait au personnel réuni sur l’emblématique plateau 1000 des studios de la Belle de Mai abritant la place du Mistral la fin de la diffusion de Plus belle la vie pour fin novembre 2022 et donc l’arrêt définitif des tournages fin septembre. Après le...

    Lire la suite...

    06-May.-2022

    Image
    Engagez-vous... mais sans protection sociale !
    L’annonce est parue sur la page Facebook de France télévisions Moscou. Le bureau recrute un·e JRI-monteur, sur un poste en contrat local, pour couvrir l’actualité russe. Ce n’est pas une nouveauté. Depuis des décennies, les bureaux à l’étranger font appel à des JRI ou à des rédacteurs ne...

    Lire la suite...

    06-May.-2022

    Image
    Siège • Compte-rendu du CSE constitutif et du CSE du 27 avril
    LA CGT A LA RECHERCHE DU CONSENSUS… Impossible, me direz-vous ! Vous avez raison, pour autant …est-ce une raison pour ne pas essayer ?Les élus de la CGT ont fait le choix de rassembler et de construire la nouvelle majorité en ralliant à eux, les élus  FO et CFDT.Loin de perdre son âme, la CGT...

    Lire la suite...

    05-May.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 4 mai 2022. Dialogue social : le geste et la parole.
      Les élections professionnelles sont passées, le CSE est constitué, nous ouvrons donc aujourd’hui un nouveau mandat. En espérant qu’il n’aura rien à voir avec le précédent. Les dernières années, nous avons essuyé les plâtres des nouvelles instances Macron, nous avons subi l’instabilité managériale à la...

    Lire la suite...

    04-May.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts