plus belle la vietrait gris titre

Jeudi 5 mai 2022, la direction de France Télévisions annonçait au personnel réuni sur l’emblématique plateau 1000 des studios de la Belle de Mai abritant la place du Mistral la fin de la diffusion de Plus belle la vie pour fin novembre 2022 et donc l’arrêt définitif des tournages fin septembre.

Après le choc de l’annonce, des engagements
mais pour qui et sur combien de temps ?

La direction s’est contentée de « remercier » les équipes pour 17 ans de bons et loyaux services et de faire un certain nombre d’annonces :

triangle rouge500 jours de tournages fiction seraient prévus en 2023, en plus des fictions déjà prévues à Marseille, répartis sur 4 séries de 6 fois 52 minutes, 3 fictions unitaires et des mini séries. Cela inclut le déménagement à Marseille de la série Candice Renoir dont la fabrication sera confiée en interne à la Fabrique de FTV.

triangle rougeLa direction annonce allouer à ces nouveaux tournages l’équivalent pour 2023 du budget 2022 de Plus belle la vie.

triangle rougeElle annonce également souhaiter continuer à travailler avec les équipes de Plus belle la vie.

Si les deux premières annonces sont plutôt positives, rien ne garantit en revanche leur pérennité au-delà de 2023 ni que la troisième puisse être tenue. En effet, lorsque les tournages seront effectués en interne par la Fabrique, elle pourra puiser dans le vivier de technicien-ne-s du feuilleton, mais pour les achats de fictions confiées à des producteurs privés nous ne voyons pas comment elle pourra contraindre les productions à employer des anciens de Plus belle la vie.

Les seules mesures concrètes annoncées aux salariés sont la mise en place d’une adresse mail où ils pourront faire la demande d’un rendez-vous individuel avec la RH et la promesse d’être prioritaires sur les postes à pourvoir à FTV. Un peu maigre...

On peut par ailleurs s’interroger sur le financement de la case libérée par l’arrêt de Plus belle la vie. Car si le budget de 30M€ est réinvesti dans la fiction, comment la direction financera-t-elle cette case de grande écoute et pour quel montant ?

Responsabilité sociale

La direction a affirmé devant les salariés qu’elle estimait avoir une responsabilité morale. La CGT tient à lui rappeler qu’elle a aussi une responsabilité sociale. En tant qu’employeur mais aussi en tant que donneur d’ordre, France Télévisions est responsable des emplois générés et en cas d’arrêt de l’activité, des emplois détruits. Son statut de service public renforce cette responsabilité.

Par ailleurs, la CGT rappelle à la direction qu’un accord d’entreprise de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Parcours Professionnels (GPEPP) a été signé début 2022 et qu’il oblige la direction envers les personnels CDI, CDD et intermittents du spectacle.

L’accord indique que cette « GPEPP doit permettre la mise en place des moyens de transition de manière transparente et équitable pour les salarié(e)s » et que la direction s’engage à « la mise en œuvre d’une gestion prévisionnelle des emplois dynamique et concertée, et la création de parcours professionnels apprenants individuels et collectifs offrant une perspective de développement professionnel à l’ensemble des salarié(e)s de France Télévisions » 

Il est regrettable que ce travail d’anticipation n’ait pas été engagé préalablement à l’annonce de l’arrêt du feuilleton, avec un délai suffisamment long pour traiter sereinement la situation de chaque personne concernée. 

En l’état, le compte n’y est pas. La CGT exige que la direction présente sans tarder aux représentants du personnel de France Télévisions son plan de charge alternatif pour les années qui viennent sur la région de Marseille, ses propositions en matière d’embauche, de formation et de reconversion des personnels afin que ces derniers puissent envisager un avenir serein et ne pas être laissés sur le carreau.

Plan social ?

S’il s’avère que la direction ne peut pas garantir une continuité d’emploi à l’ensemble des salariés, la CGT estime que nous serons en face d’un véritable plan social et nous ferons tout pour le faire requalifier comme tel. Les salariés en CDDU sont des salariés comme les autres, leurs droits doivent être respectés.

Le grand absent de cette réunion des personnels était la société Newen, filiale du groupe TF1, qui est à la fois propriétaire des droits du feuilleton et responsable de l’exploitation des studios de la Belle de mai. Nous ne savons pas à ce jour ce que va devenir l’outil de travail que sont les studios et la post-production du feuilleton. Les salariés marseillais de Newen sont également très inquiets pour leur avenir.

Nous exhortons donc France Télévisions et Newen à agir de conserve pour qu’un vrai plan de continuité d’activité soit mis en place afin d’éviter la casse sociale.

 

 pdf Paris, le 6 mai 2022

À lire également

    Image
    Wallis-et-Futuna - Nouvelle alerte !
    L’UCSA-CGT de Wallis et Futuna La 1ère alerte la direction exécutive du Pôle des Outre-mer sur le management dictatorial du directeur régional et de quelques-uns de ses chefs de service. L’UCSA-CGT dénonce l’ambiance délétère qui règne dans la station du fait de ce management abusif. L’UCSA-CGT demande à...

    Lire la suite...

    16-May.-2022

    Image
    Mayotte La 1ère - Navire En Perdition
    Depuis l’année dernière les monteurs n’ont eu de cesse d’alerter et de sensibiliser la direction technique et la plateforme informatique sur les divers problèmes rencontrés au quotidien lors des fabrications des sujets d’actualité et magasines pour nos différentes éditions : bugs informatique,...

    Lire la suite...

    13-May.-2022

    Image
    Déclaration de la CGT au CSE central du 12 mai 2022
    Fin 2018, le CSEC rendait son avis sur le lancement du projet Salto. Sans y être opposés, les élus s’interrogeaient toutefois sur la viabilité de ce partenariat avec nos deux plus gros concurrents privés. A l’époque la direction estimait que les géants américains n’avaient pas vocation à...

    Lire la suite...

    12-May.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE central constitutif du 9 mai 2022
    Présent·es pour la CGT : Abal-Kassim Ali Combo (Mayotte la 1ère), Guilhem Fraissinet (Martinique la 1ère), Jean-Hervé Guilcher (Réseau France 3, Brest), Michela Law (Siège), Katalina Lutui (Wallis et Futuna la 1ère), Pierre Mouchel (France 3, Bordeaux), Sophie Pignal (Siège), Thierry Pujo (France 3,...

    Lire la suite...

    11-May.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 4 et 5 mai 2022
      Le CSE en bref Des stalactites dans le dialogue social – Ce nouveau mandat a commencé par un bras de fer et a vu défiler les huissiers et les assignations devant le tribunal. La question de la santé au travail est devenue le 1er enjeu. Manquements et répression à la nantaise – Après avoir laissé...

    Lire la suite...

    10-May.-2022

    Image
    Sous-effectif chronique à l’Inspection du travail
    Le rôle de l’inspection du travail est indiqué sur le site du ministère du travail. Il est d’informer et conseiller les employeurs et les salariés sur les dispositions légales, faciliter le dialogue entre les employeurs et les salariés et assurer le respect des dispositions légales en matière de...

    Lire la suite...

    09-May.-2022

    Image
    Plus belle la vie. Nouvelle histoire ou plan social ?
    Jeudi 5 mai 2022, la direction de France Télévisions annonçait au personnel réuni sur l’emblématique plateau 1000 des studios de la Belle de Mai abritant la place du Mistral la fin de la diffusion de Plus belle la vie pour fin novembre 2022 et donc l’arrêt définitif des tournages fin septembre. Après le...

    Lire la suite...

    06-May.-2022

    Image
    Engagez-vous... mais sans protection sociale !
    L’annonce est parue sur la page Facebook de France télévisions Moscou. Le bureau recrute un·e JRI-monteur, sur un poste en contrat local, pour couvrir l’actualité russe. Ce n’est pas une nouveauté. Depuis des décennies, les bureaux à l’étranger font appel à des JRI ou à des rédacteurs ne...

    Lire la suite...

    06-May.-2022

    Image
    Siège • Compte-rendu du CSE constitutif et du CSE du 27 avril
    LA CGT A LA RECHERCHE DU CONSENSUS… Impossible, me direz-vous ! Vous avez raison, pour autant …est-ce une raison pour ne pas essayer ?Les élus de la CGT ont fait le choix de rassembler et de construire la nouvelle majorité en ralliant à eux, les élus  FO et CFDT.Loin de perdre son âme, la CGT...

    Lire la suite...

    05-May.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 4 mai 2022. Dialogue social : le geste et la parole.
      Les élections professionnelles sont passées, le CSE est constitué, nous ouvrons donc aujourd’hui un nouveau mandat. En espérant qu’il n’aura rien à voir avec le précédent. Les dernières années, nous avons essuyé les plâtres des nouvelles instances Macron, nous avons subi l’instabilité managériale à la...

    Lire la suite...

    04-May.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts