Sous-effectif chronique à l’Inspection du travail

plus belle la vietrait gris titre

Le rôle de l’inspection du travail est indiqué sur le site du ministère du travail. Il est d’informer et conseiller les employeurs et les salariés sur les dispositions légales, faciliter le dialogue entre les employeurs et les salariés et assurer le respect des dispositions légales en matière de droit du travail.

Un service public nécessaire.

À travers ses nombreux pouvoirs et moyens, l’inspecteur·trice du travail peut assurer le contrôle des entreprises de son secteur : visite des entreprises sans avertissement préalable, rappel des règles en vigueur, demandes de contrôles techniques, prévention des risques, mise en demeure de l’entreprise en cas d’infraction, autant de sujets qui entrent dans les prérogatives de l’agent de contrôle.

Dans un contexte de fort libéralisme économique et de changement régulier de la législation du travail, c’est dire l’importance de ce service public.

Pénurie d’effectif.

On le sait malheureusement, l’inspection du travail souffre d’un manque cruel d’effectif depuis des années. Partout en France des agents de contrôle ne sont pas remplacés. Nombre d’articles sont publiés à ce sujet.

Au 31 mars 2021, la direction générale du travail (DGT) recensait 260 sections vacantes en France soit 12,57% du total (lien vers l’annexe 3 – Fiche relative aux effectifs du SIT et repères d’organisation des services).

Selon le même document, l’Île de France avait un taux de sections vacantes de 16,24%. Un taux qui prive nombre de salariés et élus, dont ceux de France Télévisions, du contrôle de leur entreprise mais aussi de conseils. Car pour combler artificiellement les postes vacants, l’administration use de l’intérim, certains agents se voyant attribuer temporairement la charge d’une section vacante en plus de la leur. Impossible alors d’assurer correctement le travail en surcharge.

La pénurie, un enjeu ?

En Île de France le manque d’agents de contrôle est un enjeu très important du fait du nombre de sièges d’entreprises qui se trouvent dans cette région.

La section 5 de l’unité de contrôle 15 de l’Unité départementale de Paris n’a plus d’inspecteur·trice du travail attitré depuis fin décembre 2020. Soit plus d’un an et quatre mois. La plus grosse entreprise du secteur est le siège de France Télévisions (environ 4000 salariés). Tous les dossiers nationaux de l’entreprise dépendent de cette section du 15ème arrondissement. Et force est de constater que cette entreprise ne brille pas par son exemplarité.

La CGT de France Télévisions n’a donc cessé de demander le comblement du poste vacant depuis le départ du dernier inspecteur. Elle a alerté la commission des affaires culturelles de l’Assemblée Nationale et le Directeur Général du Travail, en février 2022. Notre alerte a été relayée à la ministre du travail. Sans réponse à ce jour ni de la ministre, ni du directeur général du travail.

Cette situation est plus que regrettable dans le contexte de pression financière extrêmement forte que nous connaissons avec son lot de conséquences sociales.
La section 5 de l’inspection du travail serait-elle maintenue délibérément vacante pour servir les intérêts de l’actionnaire de France Télévisions ? Tout porte à le croire...

 pdf Paris, le 9 mai 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts