cse central 9 mai 2022

trait gris titre

Fin 2018, le CSEC rendait son avis sur le lancement du projet Salto. Sans y être opposés, les élus s’interrogeaient toutefois sur la viabilité de ce partenariat avec nos deux plus gros concurrents privés.

A l’époque la direction estimait que les géants américains n’avaient pas vocation à investir localement en France car ce n’est pas leur langue d’origine (anglais, espagnol) et qu’il y avait là une opportunité pour Salto. 3 ans plus tard, TF1 et M6 fusionnent et les plateformes se sont vues imposer des obligations d’investissement dans la création. La concurrence s’est donc accrue sur le marché français, engendrant un mercato des talents et une envolée des coûts de production.

Dans son projet de plateforme de contenus à la française, France télévisions n’a pas été aidée par l’Etat et l’entreprise a dû financer Salto sur sa trésorerie. L’accord prévoit heureusement qu’elle récupérera son investissement lors de sa sortie du projet, dès lors que la fusion TF1/M6 sera entérinée. Pas de plus-value, donc, mais un moindre mal quand on connaît l’historique de ce genre de partenariats public-privé à France Télévisions. On a tous en mémoire l’épisode de TPS.

Reste à savoir sur quel projet numérique FTV va désormais se repositionner et avec quelle marge financière afin de développer une offre plus forte pour nos publics. Quels développements ? Quels partenariats avec d’autres acteurs publics français et européens sont possibles ? Le contexte d’incertitude quant au financement de l’audiovisuel public ne favorise pas les nouvelles stratégies à moyen terme.

Pour la CGT, la détention des droits sur les œuvres reste la condition centrale, afin que nos productions ne partent pas sur des plateformes concurrentes, que nous puissions disposer d’un catalogue significatif exploitable et que les retours sur investissements des ventes de droits permettent de financer de nouvelles productions.

C’est dans ce contexte que la direction a décidé d’annoncer, après des mois de tergiversation, l’arrêt de la production de Plus belle la vie. Depuis 17 ans, c’est le producteur privé, TelFrance, devenu aujourd’hui Newen filiale de TF1 qui exploite la revente des droits du feuilleton après les diffusions sur France 3.

Si la direction s’est engagée à réinvestir les 30M€ annuels de PBLV sur des productions de fiction sur la région de Marseille, cela manque de détails, d’engagements précis – en particulier d’un point de vue social – et nous souhaitons avoir des éclaircissements sur la nature des projets envisagés, en interne ou en achat, et sur quelle durée.

L’accord GPEPP signé récemment à FTV doit pleinement et dès maintenant s’appliquer à cette situation afin que les personnels concernés soient assurés d’un avenir dans leur secteur d’activité et dans leur région.

Nous sommes par ailleurs inquiets de l’impact que l’arrêt de cette diffusion emblématique va créer sur les audiences de France 3 et sur son image auprès du public jeune en particulier.

 

 pdf Paris, le 12 mai 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts