cse central 9 mai 2022
trait gris titre

Depuis des décennies, l’entreprise propose des reconversions de PTA vers le journalisme, JRI ou rédacteur. Parfois avec des cursus de formation organisés pour des groupes, et parfois pour des cas individuels. Dans des cas plus rares, des collègues ont financé eux-mêmes leur formation mais ont galéré ensuite pour trouver une nouvelle affectation dans leur nouveau métier.

La règle du chacun pour soi

Depuis tout ce temps, aucune règle de calcul de reconversion n‘était établie. Ce qui donnait à chaque fois lieu à une bataille avec la RH pour obtenir une revalorisation claire et équitable pour tous les reconvertis. De grosses différences de traitement étaient constatées avec des augmentations de salaire lors de la transposition allant de zéro à 18% ! Parfois la RH partait du salaire annuel théorique avant de calculer, quand d’autres prenaient en compte le salaire réel, avec les heures supplémentaires et les indemnités de week-end. Ce qui peut faire une grosse différence pouvant aller jusqu’à 2.000€ par an.

Moins disant social

Le 31 janvier, six collègues PTA sont partis en formation à l’INA après avoir réussi les tests de sélection organisés par l’UFTV. Juste avant leur départ, ils ont reçu des propositions de salaires indignes qui ont amené une forte réaction de plusieurs organisations syndicales, emmenées par la CGT. Pour y répondre, la direction a décidé d’établir une formule de calcul tenant compte des qualifications et des anciennetés, basée sur l’avenant n°16 à l’accord collectif que la CGT n’a pas signé, car entérinant des minorations salariales inacceptables. Un calcul alambiqué et fallacieux qui donne des augmentations comprises entre 3,5% et 6% pour une reconversion... 13ème mois compris ! Un comble alors que ce 13ème mois conventionnel équivaut à une hausse de 8,2%. La direction faisait donc fi de décennies d’usage où l’augmentation avoisinait en moyenne les 10%.

Des disparités en devenir

Cette pingrerie ne favorisera pas les vocations et engendrera des retards dans la suite des carrières des reconvertis par rapport à leurs collègues journalistes avec plus d’ancienneté dans la profession mais moins d’ancienneté dans l’entreprise. En effet, la direction a décidé unilatéralement de diviser par deux l’ancienneté des PTA pour les repositionner, ce qui pénalise les plus anciens. Ainsi un salarié avec 26 ans d’ancienneté FTV se voit retirer 13 ans avant le calcul de reconversion, alors qu’un salarié avec 6 ans d’ancienneté n’en perd que 3.

La CGT n’a pas validé cette usine à inégalités décidée par la direction. Toutes les reconversions, journalistes ou PTA, sont des projets professionnels importants entraînant des changements de vie et des remises en question. Les collègues qui se lancent dans ces parcours méritent le respect. La direction se doit d’y porter une meilleure considération, humaine et financière. La CGT demande l’ouverture d’une négociation sur ce sujet qui relève du champ de l’accord collectif d’entreprise.

 

 pdf Paris, le 23 mai 2022

À lire également

    Image
    Entrave à Vendargues !
    Les salariés de France Télévisions de Vendargues sont solidaires de leurs collègues pour la défense de l’audiovisuel Public, Libre et Indépendant... mais ils n'ont pas pu l’exprimer par l'action de grève ce mardi 28 Juin ! En effet, la majorité d’entre eux a découvert vendredi dernier sa...

    Lire la suite...

    01-Jul.-2022

    Image
    Financement de l’audiovisuel public. Le combat continue
    L’ensemble de la profession s’est mobilisée le 28 juin 2022 pour répondre à la déclaration de guerre d’Emmanuel Macron à l’audiovisuel public. La grève a été massivement suivie sur les antennes de FTV, Radio France et France Média Monde et à l’INA, la manifestation devant l’Assemblée Nationale à Paris...

    Lire la suite...

    30-Jun.-2022

    Image
    Tous dans la rue le 28 juin pour sauver l’audiovisuel public !
     Dans le lot d’incertitudes lié au chaos des législatives apparaît la question de la redevance. Souvenons-nous. Lors de sa déclaration de candidature le 7 mars à Poissy, Emmanuel Macron annonçait la suppression de la redevance comme mesure phare pour préserver le pouvoir d’achat des Français. Avant cette...

    Lire la suite...

    23-Jun.-2022

    Image
    DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À L’AUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),
    LA DÉFENSE DE LA CONTRIBUTION À LAUDIOVISUEL PUBLIC (CAP EX-REDEVANCE),CEST DÉFENDRE LINDÉPENDANCE DU SERVICE PUBLIC AUDIOVISUEL ET SON RÔLE MAJEUR POURLA CULTURE ET LINFORMATION. LES SYNDICATSCGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC ETCFTCAPPELLENT AU RASSEMBLEMENT MARDI28 JUIN...

    Lire la suite...

    22-Jun.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 15 et 16 juin 2022
    Le CSE en bref La santé en ordre de marcheLes élus ont désigné les 7 membres de la CSSCT, la commission santé du CSE qui se réunira le 22 juin. Les RP enfin au complet Les élus ont désigné le siège manquant de titulaire à France 3 Bourgogne, ainsi que l’ensemble des suppléants. Ils ont désigné deux...

    Lire la suite...

    21-Jun.-2022

    Image
    Suppression de la redevance audiovisuelle - Non au passage en force
    Le 22 juin prochain, Emmanuel Macron lancera son CNR (Conseil National de la Refondation), référence plus que douteuse au Conseil National de la Résistance et son programme des Jours heureux… que les néo-libéraux de la macronie s’emploient à démolir avec méthode. Ce CNR à la sauce Macron est censé réunir...

    Lire la suite...

    16-Jun.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 15 juin 2022
    L’audiovisuel public, punching ball permanent Ça n’a pas tardé ! En annonçant la suppression de la redevance, Macron a ouvert la boite de pandore, libérant soudain la parole décomplexée des faux amis du service public. On a ainsi pu lire le fruit des cogitations des sénateurs – LR – qui prônent...

    Lire la suite...

    15-Jun.-2022

    Image
    PREAVIS de GREVE du 28 JUIN 2022 - Les Syndicats demandent à être reçus par la Ministre de la Culture
    Comme nous pouvions nous y attendre, la négociation du préavis de grève avec la direction de France Télévisions n’a rien produit de concret.C’est dans ce contexte que la synthèse du rapport du Sénat est sortie en urgence le 8 juin (le rapport final n’est pas encore diffusé). Les Sénateurs n’ont même...

    Lire la suite...

    10-Jun.-2022

    Image
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public
    Macron déclare la guerre à l’audiovisuel public Nous, citoyens de ce pays, accusons Emmanuel Macron de tentative de destruction de notre bien commun, le service public de  l’audiovisuel. L’audiovisuel public, ce sont 6 chaînes de télévision, 6 chaines de radio, 24 antennes régionales de France 3, 44...

    Lire la suite...

    09-Jun.-2022

    Image
    Audiovisuel public : défendons notre bien commun - Déclaration de la CGT au CSE central du 8 juin
    En s’attaquant à l’audiovisuel public par le biais de la suppression de la redevance, le Président de la République a réussi à fédérer les organisations syndicales du secteur, vent debout contre cette décision démagogique, mettant hypocritement en avant le pouvoir d’achat. La colère monte chez les...

    Lire la suite...

    08-Jun.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts