271 preavis 28 juin 2022trait gris titre

« Le groupe France Télévisions est en plan social depuis 10 ans » : Ce sont les mots de Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, devant les députés fin 2021. 15% des effectifs, 1500 postes en moins : c’est ce qu’il aura fallu subir pour faire face au trou de 450 millions d’euros créé par la suppression de la publicité après 20 heures voulue par Nicolas Sarkozy en 2008.

276 pouvoir d achat ou dependance du pouvoir

Avec la suppression de la redevance décidée par Emmanuel Macron dans un but électoraliste, ce sont 3,7 milliards d’euros qu’il faudrait trouver, dans la précipitation, pour financer les entreprises qui composent l’audiovisuel public : Radio France, France Télévisions, France Média Monde, l’INA, Arte…

L’argument du pouvoir d’achat ne tient pas. 138 euros par an et par foyer possédant un téléviseur (soit 38 centimes d’euros par jour et par foyer fiscal), ne feront pas la différence dans le porte-monnaie de nos concitoyens quand l’inflation atteint les 5% en un an et que les milliardaires ne se sont jamais aussi bien portés.

Par contre, une fois basculé dans le budget de l’Etat, le financement de l’audiovisuel public se retrouvera en concurrence avec celui de l’Education nationale, la santé, la sécurité, la justice, l’armée, etc. et les arbitrages budgétaires lui seront fatalement défavorables.

Les téléspectateurs, les auditeurs, les internautes, verront alors l’offre se réduire, l’exception culturelle à la française sera mise à mal, la qualité de l’information et de la création seront tirées vers le bas, les grands rendez-vous sportifs fondront comme neige au soleil alors que dans un monde fracturé et en perte de sens, jamais on n’a eu autant besoin d’un service public audiovisuel fort et en capacité de créer du lien social.

276 la pauperisation en marche

Comme l’hôpital, l’école et l’ensemble des services publics, l’audiovisuel public subira une amplification des coupes budgétaires déjà à l’œuvre. Il verra les suppressions d’émissions, la fermeture ou la privatisation de chaines, l’abandon des outils de production, la fusion de France Bleu et France 3 en région, des orientations sur lesquelles travaillent d’ores et déjà les sénateurs, l’ARCOM et l’exécutif.

Supprimer la redevance sans piste de financement alternatif crédible, c’est ouvrir la porte aux pires scénarios de démantèlement. Et on peut faire confiance aux cabinets de conseil pour imaginer les pistes de transformation : réorganisations, suppressions d’emplois, réduction du périmètre, abandon des missions.

Emmanuel Macron ne peut pas tourner le dos à l’intérêt général. Il faut sortir de cette logique mortifère et poser les bases d’un financement durable de l’audiovisuel public via une taxe universelle prenant en compte l’évolution des usages liée à la généralisation d’internet.

276 l urgence d un debat public

Un vaste débat s’impose sur le fond, à l’instar de nos voisins suisses qui ont su le mener avant de valider, via un référendum, le maintien d’un financement de leur audiovisuel public par la redevance.

Afin d’obtenir l’ouverture de ce débat, nous invitons tous les citoyen.nes et l’ensemble des salarié.es de l’audiovisuel public à participer à la campagne #TouchePasAuxMediasPublics sur les réseaux sociaux.

Nous appelons les salarié·es et les citoyen-ne-s à signer la pétition lancée par toutes les organisations syndicales du secteur audiovisuel. Car au-delà de l’Audiovisuel Public, c’est tout une branche d’activité qui risque d’être déstabilisée par les apprentis sorciers ultralibéraux.

 

#touchepasauxmediaspublics
271 touchepasauxmediaspublics youtube271 touchepasauxmediaspublics youtube271 touchepasauxmediaspublics youtube



signez la petition

 

 
pdf

Paris, le 3 juin 2022

À lire également

    Image
    Ooviiz/Notif est une atteinte à la liberté fondamentale du salarié au travail
    Les salariés intermittents de la vidéo mobile ont reçu des messages de france•tv leur intimant l'ordre de s'inscrire à la plateforme Notif, développée par Ooviiz, sous peine de ne plus travailler ! Ces professionnels refusent en bloc de s'y inscrire et ont saisi la direction de france•tv....

    Lire la suite...

    26-Sep.-2022

    Image
    Affaire du fichage
    France Télévisions définitivement condamnée pour entrave au Comité central d’entreprise Après 6 ans de procédure, la Cour de cassation vient de rejeter le pourvoi de France télévisions et confirme la condamnation prononcée par la Cour d’appel de Paris le 16 juin 2021, qui estimait, comme le...

    Lire la suite...

    23-Sep.-2022

    Image
    Préavis de grève du 29 septembre. Salaires, emplois, conditions de travail
    Alors que l’inflation dépasse désormais les 6% sur un an et que la perspective des 8% est probable, le niveau des salaires et le pouvoir de vivre sont les principales préoccupations des salarié·es, des jeunes et des retraité·es. Elles sont aussi au cœur des actions et revendications de la CGT et...

    Lire la suite...

    22-Sep.-2022

    Image
    Censure ministérielle : vers un retour de l’ORTF en Lorraine ?
    Ou comment la rédactrice en chef a dépublié un papier web sur pression d’une ministre mécontente du traitement de sa visite à Nancy On croyait la période révolue depuis la fin des années 60 : le rédacteur en chef de la télévision publique prenait ses consignes auprès du ministre de l’Information, qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    AVENIR DU FINANCEMENT DE L’AUDIOVISUEL PUBLIC. L’INTERSYNDICALE RÉPOND PRÉSENT POUR L’ACTE 2 !
    Alors que la Loi de finances rectificative 2022 adoptée en plein mois d’août a supprimé la Contribution à l’Audiovisuel Public (CAP, ex-redevance), le gouvernement a dû écarter dans l’urgence la bascule pure et simple sur le budget de l’Etat afin de ne pas subir les foudres du Conseil...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    Liminaire au CSE réseau France 3 du 20 septembre 2022
    Aujourd'hui s'ouvre une nouvelle phase d'information-consultation du CSE sur le déploiement d’Openmédia, la phase 2 du NRCS, alors que Newsboard n’est pas stabilisé. Newsboard, Openmédia, Tempo, Overdrive. Les projets s’accumulent, se superposent, se percutent, sans oublier la régionalisation qui...

    Lire la suite...

    20-Sep.-2022

    Image
    La sobriété énergétique oui, mais n’oublions pas les salaires !
    Si l'actualité, pour la direction, est de tenter de mettre en place une certaine sobriété énergétique dans l’entreprise, il ne faudrait pas oublier l’urgence de trouver une solution pour mieux rémunérer les salariés. NAO 2022 au rabais Les Négociations Annuelles Obligatoires (NAO) sur les salaires 2022...

    Lire la suite...

    15-Sep.-2022

    Image
    Compte rendu du CSE réseau France 3 des 30 et 31 août 2022
    Le CSE en bref Tempo in the nightAnnoncé début juillet, à la surprise générale, le projet Tempo ne vise rien moins qu’à supprimer les éditions nationales de la 3 sous couvert de renforcement de la proximité et de franceinfo. Après avoir lâché sa bombinette, la direction n’a aucune info à donner aux...

    Lire la suite...

    07-Sep.-2022

    Image
    Comités salaires 2022 - Faites comme Nathalie, soyez cash !
    "Je gagne 5 600 euros net", dit Nathalie dans le podcast « Politalks » du 22 juin, rapporté par « Closer » (Nathalie-sans-tabou-dévoile-son-salaire). C’est peut-être après impôt et hors part variable, mais qu’importe, saluons la franchise, tout le monde n’est pas aussi cash : dans les comités...

    Lire la suite...

    01-Sep.-2022

    Image
    France 3 Pays de la Loire - Coup de chaud pour les équipes de reportage
    De fortes chaleurs et une actualité régionale très chargée. Cet été, des équipes de reportage de France 3 Pays de la Loire ont dû faire face à des conditions de travail parfois très difficiles. Temps de route conséquents, enchaînements de différents formats dans une même journée (off, itv, envoi 4...

    Lire la suite...

    31-Aug.-2022

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts