Intermittents Vidéo Mobile • Le joyeux Noël de la direction

trait gris titre

Le week-end des 18 et 19 décembre France Télévisions devait capter et diffuser sur nos antennes deux matchs européens de rugby, Pau contre Saracens et Toulouse contre London Wasps. Mais il fallait une fois de plus compter sur le Covid pour gâcher la fête. En effet, du fait des restrictions sanitaires prises ces derniers jours au Royaume Uni, les clubs anglais n'ont pu se rendre en France et les matchs ont été annulés.

Contrats de travail annulés ?

En avril 2021, la direction a diffusé une trombone paragr grisnote qui précise que « Les contrats des personnels non-permanents signés ainsi que tous les engagements avec une matérialité (mail, sms, tableaux de service) seront payés ». De quoi rassurer a priori les salariés intermittents. Sauf qu’une fois de plus la direction décide de ne pas honorer les contrats de travail des intermittents prévus sur ces deux matchs.

L’État a pourtant donné des directives concernant l’obligation de paiement des intermittents du spectacle en cas annulation de leur contrat pour raison COVID, France Télévisions ne doit-elle pas s’y conformer ?

Cerise sur le gâteau, histoire de parfaire le tableau de l’injustice sociale, l’un de nos concurrents, la chaine beIN Sport, a elle aussi été contrainte d’annuler un match mais elle a décidé de payer ses salariés intermittents. Un comble qu’une chaine Qatari soit mieux-disante sociale que le service public !

Alors que le Conseil d’Administration de FTV vient de créer un Comité RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) la semaine dernière, où est la responsabilité sociale de l’entreprise ? A moins que l’objectif ne soit de dégouter toujours plus les intermittents de travailler pour France Télévisions. On en prend le chemin...

Joyeux Noël

A quelques jours de Noël, alors même que la direction s'est engagée par écrit, cette attitude est inacceptable. D'autant plus qu'on peut se demander si FTV ne réalise pas ici une substantielle économie sur les droits de diffusion des matches, de quoi améliorer les finances de l'entreprise dans une période difficile... sur le dos des personnels précaires. Une drôle de façon de souhaiter un joyeux Noël aux salariés.

La CGT demande donc à la direction d'agir sans délai en honorant les contrats de travail des personnels intermittents du spectacle prévus sur les matchs des 18 et 19 décembre. Faute de quoi la CGT prendra ses responsabilités.

 

 pdf  Paris, le 23 décembre 2021

Communiqués

Bulletin d'adhésion

Accords, statuts

Lettres CGT

Contacts