Derniers communiqués

     

Le Dakar en Arabie Saoudite :
La vraie « honte » de la République

Et revoilà à l’ordre du jour de notre CSE l’inoxydable marronnier du Dakar, ce scandale public annuel tant sur le plan écologique, que sociétal et politique que nous inflige la direction des programmes de France Télévisions.
La CGT n’a eu de cesse de dénoncer l’indigne couverture par nos antennes de cet événement devenu encore plus insupportable en ces temps de périls écologiques.
Comment peut-on encore recouvrir d’un linceul pudique les 73 morts causées par ce rallye au long de son histoire, dont de nombreux enfants ?
A l’heure où FTV se veut sauveur de la planète, quand Delphine Ernotte communique sur ses engagements pour « un pacte citoyen » visant à renforcer « l’utilité de la télévision publique », comment peut-elle cautionner un événement aussi ignorant des enjeux humains, écologiques et climatiques ? Où est l’utilité de France Télévisions ? Assez de ces paroles en totale contradiction avec les actes !
Faut-il vraiment que la raison financière prévale au point d’accepter, pour cause de rétrocession des droits du Tour de France par ASO, de salir l’image du service public avec un événement aussi controversé ?
FTV n’aurait-elle donc aucune capacité de peser lors des négociations commerciales avec ses partenaires ?
Au scandale écologique et humain que représentait jusqu’à aujourd’hui le Dakar, s’ajoute désormais l’erreur politique d’organiser l’événement en Arabie Saoudite.

Téléchargez le communiqué du 13/11/2019

 

Plan de départ volontaire
« Le contexte est difficile et les perspectives peu réjouissantes (*) »

La tendance se confirme : la direction peine à trouver des « volontaires »
La commission de suivi du plan de départs s’est réunie le 6 novembre 2019 pour être informée sur les départs en retraite validés par la cellule d’accompagnement et consultée sur les départs pour projets professionnels.
A la date du 31 octobre, 640 départs ont été validés dont 41 pour des projets professionnels en dehors de FTV. Les départs s’effectueront massivement au 31 décembre 2019 avec 378 départs actés.
Avec 132 personnes inscrites en 2020, 62 pour 2021 et 67 pour 2022, le « succès » du plan est pour l’instant très mitigé, loin de l’objectif des 2000 départs souhaité par la direction et loin de la projection statistique initiale de 889 départs rien qu’en 2019. La direction envisage d’ailleurs de revoir à la baisse ses perspectives de départ pour 2020.

Le réseau France 3 et les PTA du Siège sont les premiers touchés.
Les départs touchent prioritairement le réseau régional de France 3 (51% des départs alors que le réseau régional représente 34% des effectifs) et dans une moindre mesure les PTA du Siège. Les journalistes du Siège et les salariés des Outre-mer apparaissent moins concernés par le mouvement.
En revanche, constat frappant, beaucoup plus de départs chez les journalistes des régions de France 3, ce qui ne manque pas d’interroger sur cette disproportion.

(*)Stéphane Chevallier, directeur du dialogue social lors de la réunion du 6 novembre 2019

Téléchargez le communiqué du 13/11/2019

 

Budget 2020
Série noire pour l’audiovisuel public

En 2018, le gouvernement a imposé une trajectoire d’économies sans précédent à l’audiovisuel public : 400M€ d’économies cumulées pour France Télévisions d’ici 2022, avec à la clé, un plan de départ pouvant toucher jusque 2000 salariés.
Ce n’était visiblement pas assez.
Dans le cadre du budget 2020, le ministre du budget constate que la redevance devrait rapporter 25M€ de plus que prévu. Alors que cela aurait pu donner un peu d’air aux entreprises publiques pour leur permettre d’investir dans leurs développements, M. Darmanin annonce que la redevance va baisser d’1 euro… soit le prix d’une baguette de pain par an.
De son côté, le Conseil d’Etat préconise, après des rapports parlementaires, de ré-autoriser la publicité pendant les événements sportifs en soirée sur les chaines publiques, afin de leur permettre de continuer à tenir leur rang dans les achats de droits sportifs. Que nenni, cette fois c’est le ministre de la culture qui veille au grain et s’y oppose.
Ajoutons à cela que l’assouplissement de la publicité (qui sera compris dans la Loi sur l’audiovisuel) ne bénéficiera qu’au privé et que les nouvelles coupures publicitaires qui leur seront permises se feront mécaniquement au détriment des investissements des annonceurs sur les chaines de FTV. Pour mesurer l’importance de cette nouvelle disposition scandaleuse, souvenons-nous que c’est avec la décision unilatérale du président de la République en 2008 de suppression de la publicité après 20h que nos ennuis budgétaires ont commencé.

Téléchargez le communiqué du 23/10/2019

 

 

Déclaration liminaire de la CGT au CSE du réseau France 3
Le changement, c’est pour quand ?

Madame la Présidente, vous êtes à un tournant.
Il y a deux mois, lors de votre 1er CSE, vous nous avez laissé espérer un changement de méthode dans la conduite du réseau régional de France 3. Vous mettiez alors en avant une approche plus collaborative dans le déploiement des projets, avec une attention particulière à la santé des salariés.
Si nous devons saluer votre gestion de la situation à Rouen suite à l’incendie de l’usine Lubrizol, nous sommes beaucoup plus réservés sur le traitement des dangers graves et imminents de Grenoble et d’Orléans. Plus de six mois après la tentative de suicide de deux salariées dans ces antennes, deux mois après les résolutions du CSE, aucun plan d’action n’est encore mis en œuvre et la direction n’a toujours pas répondu, comme la loi l’y oblige pourtant, aux préconisations des élus.
En réalité les choses patinent et nous avons même l’impression d’une résurgence de l’Ancien monde, une forme de « réaction » sur un certain nombre de dossiers, en particulier le fonctionnement du comité de pilotage de Grenoble qui devrait être paritaire et non piloté par la direction régionale.
Vous avez insisté, lors de votre arrivée, sur la qualité de vie au travail et la nécessaire bienveillance dans les relations interprofessionnelles.

Téléchargez le communiqué du 04/11/2019

 

 

Communiqués

Confédération CGT

Lettres CGT

Accords, statuts

Contacts

Bulletin d'adhésion