Derniers communiqués

     

Préambule au CSEC du 3 juillet 2019
Pour un dialogue social « de très haut niveau »

Hauts risques potentiels

Le cycle de négociations prévu par l’accord cadre du 9 mai 2019 doit s’engager sans tarder, tant sur la déclinaison des projets stratégiques que sur la GPEC de progrès. Il en va de la crédibilité de la direction dans la situation extrêmement tendue que connaît l’entreprise dans de nombreux secteurs où les effets de la réorganisation se font durement ressentir.

Au Siège, avec la suppression du Soir 3, une émission emblématique du service public reléguée sur le Canal 27 où elle n’aura aucune chance de retrouver son public. Les incertitudes sur le plan de charge des plateaux et régies après la décision de remplacer les émissions matinales de France 2 par de la rediffusion et de transférer la production déléguée de Télé Matin à FrancetvStudio.

Dans le réseau régional de France 3, avec l’angoisse des personnels de l’Antenne de Paris Ile de France dont le collectif devrait être dissout au sein des différentes directions du Siège. Avec les lancinantes interrogations des antennes dont l’objectif de triplement des programmes régionaux ne peut se résumer à de la radio filmée.

Téléchargez le communiqué du 03/07/2019

 

La CGT soutient francetv pour toutes


france·tv pour tou·te·s est la nouvelle association qui vient de voir le jour à France Télévisions. 

La CGT, fortement engagée dans la lutte pour les droits des personnes LGBT, se réjouit de cette initiative qui va dans le sens des revendications qu’elle porte.

Créée pour les collaborateurs permanents et occasionnels de l’entreprise, sa vocation est de :

• garantir l’inclusion des personnes LGBT+ 
• veiller à l’expression de la diversité de la société française sur les antennes et dans les journaux, sur tous les supports
• prévenir ou dénoncer toutes formes de discrimination dans l’entreprise ou sur les écrans

« Quand les droits d’une minorité progressent, c’est toute la société qui avance »

Téléchargez le communiqué du 25/06/2019

 

Déclaration liminaire de la CGT au CSE du réseau France 3 de juin à Marseille

Depuis plusieurs semaines, les candidats au départ se manifestent auprès de la direction. Combien de salariés du réseau régional partiront d’ici la fin de l’année ? 100 ? 300 ?

Très rapidement, les activités d’un certain nombre de services et de sites risquent d’être désorganisées si les remplacements ne sont pas effectifs. Le moindre départ dans des petites antennes déjà sous-dimensionnées aurait des conséquences catastrophiques. 

Comment la direction anticipe-t-elle cette situation ? L’accord du 9 mai 2019 indique que le préalable à toute évolution de nos organisations est la présentation des projets de développements des programmes régionaux. Quels sont-ils ? Quelle est la vision stratégique de la direction du réseau ?

Téléchargez le communiqué du 27/06/2019


 

 

Préambule CGT au Comité Social et Économique Siège

Mise au point du secrétaire suite à la décision du Tribunal d’Instance de Paris de débouter les syndicats Cgc et Unsa de l’ensemble de leurs demandes et confirmant les élections professionnelles au Siège
Il faut se remémorer les propos que 2 élus de la Cgc et de l’Unsa ont tenu le 13 novembre 2018 à l’occasion de la constitution du bureau du CSE du Siège, propos consignés dans le procès-verbal de séance que nous avons adopté.

Citation :
« Je voterai contre la constitution de ce bureau et même contre les pouvoirs car je crois pas que l’on puisse avoir une totale confiance dans l’ensemble des personnes présentées ici. »
« Des mises en demeure ont été faites, des recours permettent de purger d’éventuelles suspicions étayées sur des faits. En attendant que ceux-ci soient purgés, je ne peux avoir totale confiance dans certaines personnes qui sont présentées aux responsabilités de ce CSE donc je voterai contre. Je ne m’abstiendrai même pas. Je pense que c’est assez clair. »
« Il y a des personnes présentées ici sur lesquelles j’ai personnellement des doutes vu ce qui s’est déroulé. Je pense que les personnes concernées savent exactement de quoi il s’agit. »
« Il s’agit d’engager de l’argent. Il s’agit d’être sûr de la probité des personnes qui sont présentées. »
« On pourra relire mes propos et me les opposer si franchement j’ai été trop loin et sur.tout si ce n’est pas soutenu par des faits. »

Et il y a comme ça plusieurs pages de propos diffamatoires qui ont littéralement stupéfait tous ceux qui en ont été témoins.

La justice a tranché, comme le souhaitaient les plaignants. Suite à l’audience du 14 juin, le jugement du tribunal d’instance a été rendu. Il déboute l’Unsa et la Cgc de la totalité de leurs demandes, de façon précise et motivée. Les mandats issus des élections du 18 octobre 2018 sont donc confirmés.

Téléchargez le communiqué du 27/06/2019

 

Communiqués

Confédération CGT

Lettres CGT

Accords, statuts

Contacts

Bulletin d'adhésion