Derniers communiqués

     

Elections professionnelles
La CGT, un syndicat qui conteste et qui propose

 

Du 28 septembre au 4 octobre, les salarié·e·s de la plupart des établissements de France Télévisions éliront leurs représentants aux comités sociaux et économiques (CSE) qui remplacent désormais les comités d’établissement (CE). Ces élections interviennent à un moment crucial dans la vie de l’entreprise et de l’audiovisuel public.

Après les annonces d’un plan d’économies sans précédent en juillet dernier, la direction de France Télévisions, en accord avec la tutelle, veut entamer, juste après ces élections, une transformation majeure de l’entreprise. Passage d’une logique de chaînes à une logique de programmes, augmentation à coût constant des programmes régionaux, rapprochement France 3 / France Bleu… tout en accompagnant ce mouvement d’une réduction drastique des moyens et de l’emploi…

On en a déjà vu un avant goût de cette transformation avec la suppression brutale de France Ô, le transfert de France 4 sur le web, les menaces de disparition des éditions nationales de France 3, l’hallucinant projet de déménagement de France 3 Paris Ile de France-Vanves au Siège.

Les salarié·e·s devront donc pouvoir compter, face à la direction et à l’actionnaire, sur une représentation combative et crédible.

Téléchargez le communiqué du 12/09/2018

 

Elections professionnelles
L’emploi à FTV, cible prioritaire du gouvernement et de la direction

uestionné dans le JDD du 26 août dernier sur la suppression des postes dans la fonction publique en 2019, le premier ministre Edouard Philippe n’a pas mâché ses mots : 
"En 2019, les réductions se concentreront sur les ministères des Finances, dans l’audiovisuel public, dans le réseau extérieur de l’État".

Une hémorragie en perspective

A ce titre, l’arbitrage annoncé mi-juillet ne laisse guère planer de doute sur la trajectoire des effectifs à venir. A partir de 2022, le budget de France Télévisions devra être inférieur de 160 M€ à celui de 2018, tout en investissant 100 M€ de plus dans le numérique et en absorbant les 100 M€ d’économies déjà prévues et engagées. Soit un total historique de -360 M€ d’économies à réaliser.

Une nouvelle fois l'emploi devrait être mis à contribution, mais cette fois dans des proportions inédites vu l’ampleur des économies exigées.

Des rumeurs circulent sur une baisse de 20 % des effectifs de FTV. La CGT estime de son côté que si les mesures d’économies annoncées devaient se porter sur la masse salariale cela équivaudrait à supprimer près de 2000 postes. Cela sera-t-il le cas ? La direction ira-t-elle dans cette direction ? Qu’en serait-il du maintien de nos missions dans ces conditions ?

Téléchargez le communiqué du 11/09/2018

 

Elections professionnelles
C’est parti !

Le premier tour des élections aura lieu du 28 septembre au 4 octobre au Siège, dans le réseau de France 3, à Malakoff, en Corse et à La Réunion. Les élections permettront de constituer les CSE (comités sociaux et économiques) créés par les Ordonnances Macron et qui remplacent désormais les comités d’établissement (CE). Rappelons que malgré nos mobilisations, les Ordonnances ont passé le Code du Travail au rabot en fusionnant les instances antérieures CE, DP et CHSCT.

Nouveauté permise par les Ordonnances, le vote se fera uniquement par voie électronique. Chaque salarié inscrit sur les listes électorales recevra à son domicile ses codes. Il pourra voter via n’importe quel ordinateur, tablette ou smartphone.

En cas de second tour, il aura lieu entre le 12 et le 18 octobre. Une fois constitués, le CSE du Siège et celui du réseau régional de France 3 désigneront leurs représentants de proximité par grande famille professionnelle au Siège et dans les 23 antennes du réseau régional.

Téléchargez le communiqué du 05/09/2018

 

 

Nouvelles coupes budgétaires
Pourquoi le gouvernement s’acharne-t-il sur France télévisions ?

A peine la mission de concertation a-t-elle rendu son rapport qu’Edouard Philippe annonce, dans un communiqué de presse les décisions du gouvernement pour l’audiovisuel public. (voir le rapport de la mission de concertation et le communiqué du 1er ministre)

Des mesures non financées

* Suppression de France 4 et de France Ô d’ici 2020. Les programmes de ces chaines pourraient trouver une place sur  les chaînes restantes ;
* Triplement des programmes régionaux de France 3 ;
* Multiplication des coopérations avec France Bleu ;
* Création d’une plateforme commune (FTV, RF, FMM) à destination des adolescents et jeunes adultes (15-30 ans) constituée de programmes courts et innovants ;
* Création d’une plateforme éducative commune ;
* Création de vidéo à la demande, VOD, de media de service public.

Le signe en tout cas que tout cela était bien calé à l’avance.

Téléchargez le communiqué du 20/07/2018

 

 

Communiqués

Confédération CGT

Lettres CGT

Accords, statuts

Contacts

Bulletin d'adhésion